Stats

  • 7 063 821 Hits
17/09/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Alerte: Coup d’Etat militaire au Mali

 

Les mutineries des camps militaires de Ségou (ville natale du président malien Amadou Toumani Touré), de Kati (Ouest, près de la frontière avec le Sénégal), de Gao au Nord Mali et de Bamako a abouti à un putsch militaire mettant fin à la démocratie dans ce pays du Sahel.

Le “Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’Etat”  (CNRDR) a déclaré jeudi matin que le régime du président malien Amadou Toumani Touré avait été renversé, tout en suspendant la Constitution et décrétant un couvre-feu.

Avec ce renversement, la Constitution est suspendue et toutes les institutions de la République sont dissoutes, a déclaré le lieutenant Amadou Konaré, porte-parole du CNRDR, jeudi matin à 04h40 (heure locale et GMT), à la télévision d’Etat du Mali, l’ORTM.

Dans la déclaration, le lieutenant Konaré a indiqué que les militaires mutins avaient décidé de prendre le pouvoir à cause de nombreux griefs à l’encontre du pouvoir du président Touré.

Il s’agit, selon lui, de l'”incapacité” du gouvernement à mettre des moyens pour combattre la rébellion de l’Azawad au nord-Mali, des menaces sur l’unité nationale, l’incertitude sur la tenue des élections générales de 2012, et de l'”incapacité” du gouvernement à lutter efficacement contre le terrorisme.

Cependant, il s’agit moins de l’incompétence de la présidence que celles des forces armées maliennes, incapables de venir à bout de la nouvelle rébellion de l’Azawad représentée dans le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad), notamment le choc produit au sein de l’armée malienne depuis la chute de la région de Tessalit.

Pour nombre d’observateurs, la France est favorable à ce putsch intervenu à quelques jours du premier tour des élections législatives maliennes le 29 avril 2012.

 

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :