Google censure toujours le Réseau Voltaire et Youtube a encore supprimé le compte de la télévision syrienne « Al-Ikhbarya’…

La chaîne syrienne a diffusé des vidéos montrant des dispositifs d’espionnage israéliens et britanniques cachés dans de faux rochers sur le littoral syrien, non loin de la base navale de Tartous, port d’attache de la marine russe. Pourquoi a t-on censuré cela?

Les sites de la Radio iranienne comme IRIB  font face à des cyberattaques continuelles et soutenues. Des chaînes iraniennes multilingues comme Press TV  ou Hispan TV ont été censurées.

On se rappelle également de la suppression brutale des chaînes libyennes lors de la guerre de Libye en 2011.  Le fournisseur de services de diffusion par satellite Nilesat (Egypte) réagit toujours avec promptitude aux pressions: les chaînes satellitaires non politiquement correctes selon les standards des pays du Golfe arabo-persique finissent toujours par y être bannies. Hotbird, Eutelsat et d’autres fournisseurs ont fait de même avec la chaîne Al-Manar, du Hezbollah libanais.

Par contre, sur le satellite arabe Nilesat,  des centaines de  chaînes satellitaires de la CIA ( et au MI6, à l’Africom et à une dizaine d’autres officines) diffusent à profusion de l’information formatée selon un standard unique, de fausses fatwas confinant au charlatanisme, un ersatz de divertissement (variantes locales d’American Idol et de Big Brother), des programmes US sous-titrés, du télémarketing axé sur les produits aphrodisiaques et même de la sorcellerie…

En France, la DCRI (renseignements intérieurs) a tenté de supprimer un article sur Wikipedia concernant une station radio sensible (station hertzienne de Pierre-sur-Haute). La page n’a pas été supprimée. Mais pourquoi s’exposer inutilement ainsi alors que des dizaines de milliers d’articles sur des sites encore plus sensibles, y compris ceux de pays fermés, existent sans que ces pays autoritaires n’aient eu à s’en plaindre?

La censure existe en Corée du Nord. C’est une évidence. Mais sait-on qu’elle prend des formes très subtiles et encore plus élaborés en Europe? Le paysage audiovisuel en France, en Allemagne ou en Grande-Bretagne est-il moins oppressif que ceux, nettement répressifs, des pays de la rive Sud de la Méditerranée?  Que dire alors des médias des pays de l’ancien bloc de l’est?  On laisse parler tout le monde mais on parle de rien. Cacophonie orientée. On s’ingénie à l’appliquer depuis des années au Maroc et en Algérie. Et depuis la vague de révolte entamée en 2011, en Tunisie et en Egypte. Mais pas en Libye où le moindre mot qui déplaît entraîne une rafale de mitraillette.  Ad Nauseam.

Formatage: tout ce qui n’émane pas des grandes agences de presse n’est pas relayé et par conséquent non crédible…Logique tourbillonnaire d’une dystopie totalitaire! Cette dictature intellectuelle pousse ses limites jusqu’à décréter que sans une source déjà publiée, un évènement ne peut avoir existé! Soit!

Ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d’autres. Ceci n’est pas un post. C’est un commentaire dépité.

Internet est strictement contrôlé pour ne pas dire plus.  Aussi bien en Chine que dans les pays se revendiquant du « monde libre » (excusez le terme assez vieillot)…

Publicités

Un commentaire

  1. Je vous confirme pour IRIB. C’est un site où je vais souvent, mais depuis quelques jours, impossible de se connecter. J’ai tout essayer, utiliser un autre ordi, passer par un autre moteur de recherche, même en utilisant les pages en cache…impossible. La seule façon d’y accéder a été pour moi, de passer par un lien que j’avais mis sur un autre site.

    A noter que j’ai eu le probléme pour Géopolintel. Etonnant, non?

    L’espace d’un instant, je me suis vu affalé dans mon canapé à regarder le JT de 13h de TF1, tout en mangeant des lasagnes au gnou…Arrrrrgh!

Répondre à Caligula Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.