Stats

  • 6 247 892 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
31/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Affaire Cazuhac, une affaire d’Etat

Selon la Tribune de Genève, l’ex-ministre français du budget, Jérôme Cahuzac aurait été éliminé par les services de renseignements pour le compte du lobby militaro-industriel. Une affaire d’Etat. Ce dernier se décrit comme un homme traqué et changerait sans arrêt d’adresse pour éviter les …paparazzi.  D’après lui il serait poursuivi en permanence et il s’étonne de la capacité de géolocalisation que [certains] déploient pour suivre sa trace. «Je déménage tous les deux jours pour fuir la pression», ajoute-t-il.  L’ex-ministre aurait dormi au moins une fois  dans sa voiture. Cela laisse penser à quelqu’un poursuivi par des tueurs patentés. Aurait-il reçu des menaces de liquidation physique au cas il se montrerait trop bavard? Probable. Si l’on prend en compte les précédents récents du clan Sarkozy.

Arrêtons-nous un instant sur cet énième pseudo scandale qui n’en est pas un, puisque la quasi- totalité des hommes politiques et les figures du paysage médiatique en France possèdent des comptes off-shore qu’ils s’ingénient de camoufler. La corruption, l’évasion fiscale, le népotisme, les conflits d’intérêt, l’abus de confiance et le délit d’initié sont des pratiques jugées « normales » dans ces sphères là. A fortiori après l’épisode Sarkozy. Nous avons reçu beaucoup de témoignages sur cette affaire. Témoignages que nous ne pouvons publier sous peine de nous voire intenter des procès marathoniens.  Des questions s’imposent d’elles-mêmes:

1. Qui a aidé à faire émerger un « lobby militaro-industriel » en France?

2. L’ex-ministre Cazuhac  a t-il tenté de s’en prendre à Dassault et par ricochet au clan Sarkozy?

3. Quelles sont les capacités de nuisance réelles de l’ex-président Sarkozy et comment cette capacité est-elle utilisée pour son retour aux affaires en 2017?

Ne vous y trompez pas deux fois: Sarkozy, du fond de son palais marocain sous la garde de près d’un millier d’hommes dispose de solides relais au sein des services de renseignements et du monde politique. Qui plus est, il  croit dur comme fer qu’il va faire un retour fracassant en 2017 en exploitant le cumul des erreurs du camp adverse. D’où la série de mesures anti-corruption qu’est en train de mettre en place François Hollande, lequel n’a pas oublié l’affaire DSK et l’étendue du réseau d’influence dont disposent les très puissants sponsors de Sarkozy.

Jean Duhamel

%d blogueurs aiment cette page :