Stats

  • 6 359 532 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
01/12/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Conflit au Moyen-Orient: Le Golan dans l’œil du cyclone

Après la défaite stratégique de la rébellion syrienne à Al-Qussayr, dans le gouvernorat de Homs, qui a dégagé les voies de communications entre Damas et le littoral tout en rompant les lignes d’approvisionnement de la rébellion à partir du Nord-Liban, des factions de la rébellion se sont attaqué à l’unique point de passage entre la Syrie et le Golan occupé près de la ville de Qunaïtra (Sud-Ouest).

L’occupation de ce point de contrôle s’est effectuée non loin de la force d’interposition au Golan dont la composante la plus solide, formé par le contingent autrichien, est sur le point de se retirer.

Les rebelles ont donc investi le village de Kamhana, situé à la lisière de la zone occupée par les israéliens. Mais ils n’ont pas pu tenir leurs positions face à au pilonnage des chars de l’armée syrienne. Ces derniers ont pénétré pour la première fois depuis 1974 dans la zone démilitarisée. Israël s’en est immédiatement plaint à l’ONU.

Des chars syriens ont également opéré près de la ville de Qunaïtra et ont pourchassé les rebelles jusqu’à la ligne de démarcation.

Israël a confirmé l’évacuation sanitaire de dizaines de blessés « syriens » vers les hôpitaux militaires de Safad. En fait des éléments d’une armée syrienne libre parallèle à l’instar de l’Armée du Liban Sud. pour la première fois depuis le début du conflit en Syrie, il est fait état de « Talibans de Syrie », combattant à Homs, Al-Qussayr mais étrangement près du Golan.

Du côté israélien, l’ensemble des unités d’élite de l’armée sont positionnées face à la Syrie et au Liban Sud. Des batteries de missiles ABM dont des Patriot US sont déployées autour des grandes villes israéliennes. Ce système de défense est relié à ceux déployés à Chypre,  en Jordanie et en Turquie.

Il est a relever que la chute d’Al-Qussayr aux mains de l’armée syrienne a non seulement réduit à néant les plans des pays sponsorisant la rébellion mais aura de sérieuses répercussions sécuritaires sur le Nord-Liban. La majorité des combattants ayant réussi à fuir l’enfer sur terre qu’est devenue cette localité se sont regroupé entre la frontière et Tripoli.

%d blogueurs aiment cette page :