Publicités

Selon des informations rendues publiques, un avion de combat F-16 I  « Soufa » du 107e escadron des forces aériennes de l’État d’Israël a été perdu, dimanche 07 juillet 2013, alors qu’il évoluait en mer à environ 50 kilomètres de la bande de Gaza. L’équipage s’est éjecté et a été récupéré en mer. L’appareil aurait connu une avarie sur son moteur F100-PW-299 (Pratt & Whitney) et cela aurait contraint le chef d’Etat-Major de l’armée de l’air, Amir Echel, à suspendre les vols de tous les appareils dotés de ce type de moteurs. Cela concerne les avions de combat F-16 I « Soufa » et F-15 « Raam ». Décision déplorée par l’ensemble des stratèges israéliens car elle coïncide avec une période hautement sensible, notamment au Golan face à la Syrie où l’armée israélienne est en train non seulement d’amasser ses meilleures unités mais de créer une nouvelle brigade entièrement dédiée à la défense du Golan, un territoire stratégique appartenant à la Syrie occupé en 1967 et annexé en 1981 en dépit de vives protestations internationales.

Cependant,  un certain nombre d’observateurs  comme ceux du magazine américain Veteran Today mettent en doute la version officielle israélienne selon laquelle son F-16 I »Soufa » aurait connu une avarie technique et avancent une autre hypothèse. Cette dernière soutient que l’appareil aurait été abattu par un missile S-300 syrien.

Cette hypothèse est également relayés par des journalistes syriens indépendants. Qui croire? Il ne fait aucun doute qu’Israël, fort d’une très longue et riche tradition de mensonges officiels, n’a pas dit la vérité sur cet incident. D’un autre côté, il n’existe aucune preuve ou témoignage public étayant l’hypothèse d’une perte au combat.

Mais il est fort à parier que les Américains et les Russes dont les navires d’écoute et les avions de guerre électronique encombrent la Méditerranée orientale, ont des informations plus détaillées sur cet incident.

Publicités

2 thoughts on “Moyen-Orient: Israël a perdu un de ses F-16 I « Soufa »…

  1. Regardez une carte, cet avion pouvait difficilement être plus loin des frontières avec la syrie… ça sent le « n’importe quoi » cette info… les crash suite à panne de moteur sont relativement courantes. Le F16 n’en a qu’un… le F15 en a deux, ça permet de rentrer se poser.

    1. Si on devait interrompre les vols de tous les avions dès qu’un moteur – commun à ces avions – tombait en panne, le ciel serait rendu aux oiseaux…Voyons le bon côté des choses, israël a commandé les nouveaux F35, et aux vues de leur performances, les cieux du Moyen-Orient risquent d’être libres pendant un certain temps.

      http://www.aerofan.fr/le-f-35-encore-critique-dans-un-rapport-confidentiel-accablant/#comment-499

      Voici quelques unes des opérations interdites à ce bel aéroplane presque furtif:

      •Les décollages et atterrissages en formation
      •Le vol aux instruments (de nuit ou en cas de mauvaises conditions météorologiques)
      •L’emport et l’utilisation d’armement
      •Des mouvements de manche ou de palonnier trop rapide (causent une surcharge du système)
      •Les manoeuvres de combat air-air ou air-sol
      •Le ravitaillement en vol
      •Toute opération de vol ou de maintenance de l’avion à moins de 25 nautiques d’un orage (le F-35 « Lightning II » est ironiquement très sensible aux décharges électriques)
      •L’utilisation de contremesures
      •Les opérations de brouillage, les connexions sécurisées et cryptées
      •L’utilisation du système de visée électro-optique

      Et tout ça pour la modique somme de 800 milions de $ pour les premiers exemplaires…ça fait cher le fer à repasser. En fait, le F35 ressemble plus à une grosse arnaque, qu’à un avion de chasse de la quatrième génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :