Le ministère syrien des Affaires étrangères s’étonne qu’une superpuissance décide d’une guerre en se fondant sur internet et les réseaux sociaux

Le ministère syrien des Affaires étrangères s’est étonné dans un communiqué qu’une superpuissance comme les Etats-Unis d’Amérique fondent  leurs positions de guerre et de paix sur ce qui est diffusé sur des réseaux sociaux et des sites internet.

Les diplomates syriens devraient savoir qu’Obama doit beaucoup à Facebook pour son élection aux présidentielles américaines et que le vecteur initial de l’opération « printemps arabe » n’est autre que les réseaux sociaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.