Stats

  • 6 230 436 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
25/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Hollande, plus Arabe que les Arabes…

Qu’a donc promis Ryad au Président François Hollande pour qu’il endosse le rôle de celui qui va chauffer la gallerie en tentant de mettre sur pied une coalition internationale pour mener des « frappes sur la Syrie »? Les merveilles d’Arabie!

La France de François Hollande va donc jouer sa partition, conformément au partage convenu des tâches. Peu avant l’invasion de l’Irak par les États-Unis en mars 2003, une autre France avait réussi à mettre des bâtons dans les roues de la machine de propagande US. Cela avait provoqué tant de courroux au sein des cercles restreints décidant seuls de l’avenir de cette planète que l’on jura de tout faire pour mobiliser le potentiel rhétorique de la France aux fins impériales. Dominique de Villepin fut attendu au tournant et littéralement grillé. Sans aucune autre forme de procès. Ou presque. Puisque on réussit à en monter un de parodie.

Quelques années plus tard, les temps changent: non seulement le potentiel rhétorique de la France est mis au service de l’empire mais également ses armées et son industrie de défense. Avec en prime un mimétisme du système économique du complexe militaro-industriel US. La guerre c’est le profit et le frein de la récession.  Les guerres (ou si vous préférez les euphémismes et autres acronymes réducteurs les opex!) s’enchaînent: participation active en Afghanistan en soutien à la coalition US; intervention musclée en Côte d’Ivoire où il fallait soutenir un musulman bon teint avec l’aval financier de l’Arabie Saoudite;  la Libye où il fallait bien dégommer cette plaie de Gaddafi avant qu’il ne commence à trop parler; la drôle de guerre au Mali où trop de bruit a fini par mettre en place un autre pion.

Pour la Syrie, c’est une autre paire de manche. Dans cette affaire levantine, la France n’a quasiment que très peu d’intérêts. Elle sous-traite le marché à deux acteurs régionaux majeurs que sont l’État d’Israël et le Royaume d’Arabie Saoudite dans le cadre de son suivisme affiché et public vis-à-vis de Washington.

Hollande s’agite. Moins bien qu’un Fabius en bocal mais au moins on sait que ce dernier a une marotte qui a tourné en obsession pathologique: Bashar! Bashar!  (à prononcer comme Bachard!) On l’entend le crier partout!  Ah ce vilain Bashar qui ose massacrer son peuple au gaz chimique parce qu’il en a en stock!  Qui motive tant François Hollande? Ne cherchez pas trop loin. Entre un Bandar et son altesse émiratie qui lui promettent  la lune et ses cratères, entendez par là des contrats mirobolants dépassant de loin tout ce que la France a pu conclure de toute son histoire depuis Colbert…Il y a de quoi taper des pied (et même des chaussures à l’instar d’un Khroutchev!) et crier sur les toits: au leu, au loup! Résultat: un rapport du renseignement français qui conclut que l’armée syrienne a utilisé des armes chimiques parce que c’est la seule à en avoir et par conséquent en user. Tautologie. Mais suivez le regard: « il faut absolument se débarrasser des armes de destruction massives dont dispose Al-Assad ». C’est mot par mot la même rengaine israélienne et depuis peu Saoudienne (en Hébreu et en Arabe…) et nous rappellent le sinistre souvenir du matraquage sémantique autour des armes de destruction massives de Saddam Hussein dont nous dûmes subir le vacarme durant des mois avant la destruction de l’Irak. Décidément, l’impérialisme est un très mauvais élève qui répète fatalement les mêmes erreurs.

Le Secrétaire d’Etat US John Kerry et le ministre français des Affaires étrangères s’entendent trop bien. Un peu trop bien même à en croire des indiscrétions. Ils forment un tandem à double bascule. Quand l’un plaide

Obama fait mine d’hésiter alors que ses flottes et ses forces spéciales  s’activent depuis longtemps. Monte au créneau avant de redescendre de sa console vidéo où s’affichent les drones tueurs pour consulter le Congrès. C’est peu dire! La réponse est quasiment assurée. L’AIPAC et les amis d’Israël y veillent au grain dans l’une de leur arènes préférées. La France de Hollande, frénétique et engagée (pour la juste cause d’Al-Qaïda) entend élargir une coalition formée jusque là par un assemblage hétéroclite et contre-nature: Washington, Israël, Al-Qaïda et les pays du Golfe arabo-Persique…On a failli oublier l’autre pays du bonnet phyrgien et du despotisme oriental par excellence: la Turquie du Premier ministre Erdögan. Celui qui rêva brièvement de devenir Sultan du zéro ennemi et qui se retrouve avec presque zéro ami (si l’on exclut son ami Hollande). Elle n’est pas belle la vie?

Retour sur terre. En mettant en avant la France dans l’affaire syrienne, les israéliens et les saoudiens veulent tronquer l’enjeu. Ce ne sera ni une guerre régionale ni la troisième guerre mondiale mais une simple opération de police comme ce fut le cas en Libye ou au Mali et cela n’aura aucune conséquence sur la paix et la sécurité mondiale. On voudrait bien y croire mais les faits sont têtus. La situation est loin d’être aussi simple. Vouloir se débarrasser d’un axe régional au moyen du même opus operandi d’une intervention humanitaire frise, au mieux le ridicule. Les Saoudiens sont aveuglés par une haine confessionnelle et sont donc incapables de discerner les enjeux. Ils sont allés à offrir à quiconque les suivrait plus de 1000 milliards de dollars US au taux du jour! Qui dit mieux?

Pour les stratèges israéliens, se débarrasser de leurs ennemis les plus irréductibles est plus logique. Washington n’a aucun choix que de suivre.

A t-on sérieusement jaugé de la situation? Déclencher des frappes est aisée. Surtout avec une nette supériorité technologique. Mais qu’émergera t-il de l’incendie qui va se propager à travers l’ensemble du Moyen-Orient? Washington, Paris, Ryad et Tel-Aviv ont-ils opté pour la stratégie du chaos total? On est tenté de le penser.

Au passage, en ces temps de chaos et d’anarchie, Hollande est devenu un Arabe…!

PS: On nous a accusé de jouer les Cassandres et d’être les relais de la propagande adverse.  Ouvrez donc les yeux et exercez-vous à discerner les ressorts cachés de la douce servitude. Si tout ce qui ce passe dans l’ombre devait être éventé, les populations d’Europe se jetteront en masse des balcons et des fenêtres…

%d blogueurs aiment cette page :