G-20: Poutine aidera la Syrie en cas d’agression

A la différence des médias britanniques, qui sont tombés à bras raccourcis sur les (trop nombreuses) maladresses d’Obama à Saint-Petersburg en Russie, les médias français ont passé sous silence certaines déclarations de Poutine, notamment celle où il décrit, non sans un petit brin de revanche, le Président américain d’élève chahuteur et boudeur assis au fond de la classe. Ou encore celle où Poutine énumère nommément  les cinq pays va-en-guerre qui poussent au crime au Moyen-Orient: l’Arabie Saoudite,les  États-Unis, le Canada,  la France et la Turquie.

Cependant, la principale déclaration de ce G-20 est celle où il affirme sans ciller que son pays aidera la Syrie en cas d’agression étrangère, avant d’atténuer la portée de son propos en ajoutant que la Russie aidera la Syrie comme elle le fait maintenant en y envoyant des armes et de l’aide économique.

La prestation d’Obama a été mitigée. L’homme est paru nettement très embarrassé et perturbé face aux journalistes lors de sa conférence de presse. Selon le New York  Times, le Président américain aurait ordonné une extension de la liste des cibles syriennes.

Poutine rappellera également que le Vatican, l’Indonésie qui est le plus grand pays musulman au monde (et non pas l’Arabie Saoudite ou la Turquie) ainsi que des pays des BRICS tels que le Brésil, la Chine et l’Inde s’opposent totalement à une agression d’un pays souverain membre des Nations Unies.

Publicités

One Reply to “G-20: Poutine aidera la Syrie en cas d’agression”

  1. A reblogué ceci sur raimanet and commented:
    Conflit au Moyen-Orient, G20, Relations internationales, Russie, Saint-Petersburg, Stratégie, Troisième guerre mondiale, Vladimir Poutine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.