D’après des informations crédibles, les soldats tchadiens déployés au Nord du Mali et mis sous tutelle de la MINUSMA, sont en mutinerie presque ouverte en raison de revendications liées au salaire et aux conditions déplorables qu’ils subissent depuis des mois.
Un bataillon tchadien entier stationné à Tessalit, au Nord de Kidal, aurait déserté et fondu dans la nature. D’autres soldats tchadiens ont sympathisé avec les bandes du narcotrafic de la région ainsi que’avec des groupes liés au MNLA (Mouvement National pour la Libération de l’Azawad) pour améliorer leurs revenus. D’après les soldats tchadiens mécontents, les salaires arrivent très en retard et certains d’entre-eux n’ont rien perçu depuis leur déploiement au Mali.
Suivant des sources publiques, le contingent tchadien déployé au Mali sous le commandement de la Minusma dépasse les 1400 soldats.
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.