Au moins quatre personnes ont été tuées ce matin dans une nouvelle attaque de drones près de Dargah Mandi dans la région de Miranshah au Nord Waziristan, dans les zones tribales pakistanaises.

Cette attaque intervient malgré les protestations du Pakistan à l’ONU.

D’après des informations locales, les drones utilisés dans les zones tribales à la frontière avec l’Afghanistan évoluent en meutes et se partagent des tâches de couverture et de contrôle du feu.  La plupart sont invisibles à l’oeil nu et échappent à la détection Radar. Il y a trois semaines, des drones ont survolé à assez basse altitude le bazar de la ville de Miranshah pour être observés en visuel.

Il n’est pas rare que des roquettes et autres tirs d’armes légères tentent d’abattre ces automates volants de plus en plus sophistiqués et adoptant sans cesse de nouvelles tactiques d’engagement. Le type de missiles emportés par ces engins inclut depuis quelque temps une nouvelle panoplie dotée de charges explosives d’une redoutable puissance.

Ces attaques continuelles de drones, défendues par le Président US Barack Hussein Obama devant l’Assemblée Générale de l’ONU, suscitent un très fort sentiment anti-américain au sein des populations de la région.  Les Talibans Afghans considèrent le recours aux drones par les Etats-Unis des deux côtés de la frontière comme un signe de faiblesse.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.