Stats

  • 6 237 980 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
28/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

USA. Dommages collatéraux et ventes d’armes…

En faisant le tour de la Toile, j’ai glané des infos concernant la première puissance mondiale. Je vous en livre ici quelques unes:

-Tout d’abord, un rapport de l’ONU accuse les Etats-Unis de minimiser le nombre de civils tués dans les opérations de drones anti- terroristes, tout en omettant de contribuer à l’enquête en publiant ses propres chiffres.
Avec l’utilisation accrue des avions pilotés à distance dans des opérations militaires dans un certain nombre de pays, la question lancinante de « dommages collatéraux» des civils à la suite de l’utilisation de ces technologies mortelles est une préoccupation croissante pour les Nations Unies et les groupes des droits humains.
En Afghanistan, par exemple, le nombre de frappes de drones aériens ont bondi de 294 en 2011 à 447 au cours des 11 premiers mois de 2012, selon les données publiées par l’US Air Force en Novembre 2012, le rapporteur spécial de l’ONU Ben Emmerson a noté dans son rapport, qui devrait être présenté à l’Assemblée générale de l’ONU vendredi prochain.
Les responsables pakistanais ont confirmé que parmi les 2.200 morts « au moins 400 civils avaient été tués à la suite de l’utilisation d’avions téléguidés et 200 autres personnes ont été considérés comme des non -combattants probables. »

Le document de 24 pages d’Emmerson mentionne le rapport d’un conseiller militaire américain qui contredit les responsables US qui affirme que les attaques de drones étaient moins meurtrières que les attaques des avions de chasse.
Il a fait référence à une étude menée par Larry Lewis, un chercheur au Center for Naval Analyses, qui a examiné les frappes aériennes en Afghanistan à partir de mi- 2010 à mi- 2011. Avec l’aide de données militaires classifiées, Lewis a constaté que les frappes de missiles menées par des drones ont été  » 10 fois plus meurtrières pour les civils afghans » que ceux effectués par des avions de chasse.

– En second, mais toujours dans la même veine, voici une info qui traite de la mise en accusation de quatre mercenaires de Black Water pour des faits remontant à six ans en Irak. Les accusations initiales ont été abandonnées en 2009, un mois avant un procès prévu. L’affaire a été rétablie en 2011, les procureurs  ont pris beaucoup de temps pour examiner quelles accusations ils pourraient prouver devant un tribunal. La mise en examens renvoyée par un grand jury à Washington les accuse de 33 chefs d’accusation, y compris homicide volontaire, tentative de commettre l’homicide involontaire et l’utilisation d’une arme à feu pour commettre un crime de violence. Les procureurs ont déclaré que les suspects ont utilisé un fusil de sniper, une mitrailleuses et des grenades lors d’une fusillade en Septembre 2007 à Nisur Place de Bagdad. L’escarmouche a fait 14 morts parmi les civils et au moins 18 blessés.
Les gardes de Blackwater ont dit qu’ils avaient été attaqués par des militants et ont dû recourir à la force pour protéger un convoi américain à leur charge. Ils ont affirmé des morts parmi les civils étaient des dommages collatéraux.

Il est à noter, que Black Water, suite à des accusation de trafic d’armes, d’utilisation abusive de la force etc, a décidé de changer de nom (pour redorer son blason), et s’appelle désormais Academi.

– Ensuite, il est question de vente d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis. Mais je ne parle pas de M-16, de Colts ou autres petits calibres. Non, il s’agit là des bombe Bunker Buster et des missiles de croisière, pour la modique somme de 10.5 milliards de dollars!
L’ opération envisagée inclut l’expédition 1000 bombes GBU- 39 / B à l’Arabie saoudite et 5000 aux Emirats Arabes Unis, rapporte l’AFP. Les Bunkers Buster sont équipées d’ailes qui se déploient en vol leur permettant de frapper des cibles situées à 110 km. Leurs têtes peuvent pénétrer jusqu’à un mètre de béton armé.
Le projet de cession comprend aussi des armes plus sophistiqué comme les missiles de croisière
Standoff Land Attack Extended Range (SLAM-ER) and Joint Standoff Weapons (JSOW). Les deux sont destinés à détruire des cibles de surface sur une longue distance, ce qui permet aux avions de rester hors de portée des défenses aériennes ennemies.

La question que je me pose est de savoir si l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis s’équipent parce qu’ils craignent un règlement à l’amiable entre les USA et l’Iran; ou bien si l’on va retrouver toutes ces armes en Syrie…

– Pour finir, un navire d’une société  américaine de sécurité – AdvanFort – a été immobilisé dans un port du sud de l’Inde, par les autorités qui reprochent aux membres de l’équipage et aux gardes de sécurité la possession illégale d’armes et de munitions, ainsi que l’entrée dans les eaux territoriales de l’Inde sans autorisation. Ont été saisies à bord du navire: 35 armes automatiques, et 5 700 munitions.

%d blogueurs aiment cette page :