Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

En faisant le tour de la Toile, j’ai glané des infos concernant la première puissance mondiale. Je vous en livre ici quelques unes:

-Tout d’abord, un rapport de l’ONU accuse les Etats-Unis de minimiser le nombre de civils tués dans les opérations de drones anti- terroristes, tout en omettant de contribuer à l’enquête en publiant ses propres chiffres.
Avec l’utilisation accrue des avions pilotés à distance dans des opérations militaires dans un certain nombre de pays, la question lancinante de « dommages collatéraux» des civils à la suite de l’utilisation de ces technologies mortelles est une préoccupation croissante pour les Nations Unies et les groupes des droits humains.
En Afghanistan, par exemple, le nombre de frappes de drones aériens ont bondi de 294 en 2011 à 447 au cours des 11 premiers mois de 2012, selon les données publiées par l’US Air Force en Novembre 2012, le rapporteur spécial de l’ONU Ben Emmerson a noté dans son rapport, qui devrait être présenté à l’Assemblée générale de l’ONU vendredi prochain.
Les responsables pakistanais ont confirmé que parmi les 2.200 morts “au moins 400 civils avaient été tués à la suite de l’utilisation d’avions téléguidés et 200 autres personnes ont été considérés comme des non -combattants probables.”

Le document de 24 pages d’Emmerson mentionne le rapport d’un conseiller militaire américain qui contredit les responsables US qui affirme que les attaques de drones étaient moins meurtrières que les attaques des avions de chasse.
Il a fait référence à une étude menée par Larry Lewis, un chercheur au Center for Naval Analyses, qui a examiné les frappes aériennes en Afghanistan à partir de mi- 2010 à mi- 2011. Avec l’aide de données militaires classifiées, Lewis a constaté que les frappes de missiles menées par des drones ont été ” 10 fois plus meurtrières pour les civils afghans » que ceux effectués par des avions de chasse.

– En second, mais toujours dans la même veine, voici une info qui traite de la mise en accusation de quatre mercenaires de Black Water pour des faits remontant à six ans en Irak. Les accusations initiales ont été abandonnées en 2009, un mois avant un procès prévu. L’affaire a été rétablie en 2011, les procureurs  ont pris beaucoup de temps pour examiner quelles accusations ils pourraient prouver devant un tribunal. La mise en examens renvoyée par un grand jury à Washington les accuse de 33 chefs d’accusation, y compris homicide volontaire, tentative de commettre l’homicide involontaire et l’utilisation d’une arme à feu pour commettre un crime de violence. Les procureurs ont déclaré que les suspects ont utilisé un fusil de sniper, une mitrailleuses et des grenades lors d’une fusillade en Septembre 2007 à Nisur Place de Bagdad. L’escarmouche a fait 14 morts parmi les civils et au moins 18 blessés.
Les gardes de Blackwater ont dit qu’ils avaient été attaqués par des militants et ont dû recourir à la force pour protéger un convoi américain à leur charge. Ils ont affirmé des morts parmi les civils étaient des dommages collatéraux.

Il est à noter, que Black Water, suite à des accusation de trafic d’armes, d’utilisation abusive de la force etc, a décidé de changer de nom (pour redorer son blason), et s’appelle désormais Academi.

– Ensuite, il est question de vente d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis. Mais je ne parle pas de M-16, de Colts ou autres petits calibres. Non, il s’agit là des bombe Bunker Buster et des missiles de croisière, pour la modique somme de 10.5 milliards de dollars!
L’ opération envisagée inclut l’expédition 1000 bombes GBU- 39 / B à l’Arabie saoudite et 5000 aux Emirats Arabes Unis, rapporte l’AFP. Les Bunkers Buster sont équipées d’ailes qui se déploient en vol leur permettant de frapper des cibles situées à 110 km. Leurs têtes peuvent pénétrer jusqu’à un mètre de béton armé.
Le projet de cession comprend aussi des armes plus sophistiqué comme les missiles de croisière
Standoff Land Attack Extended Range (SLAM-ER) and Joint Standoff Weapons (JSOW). Les deux sont destinés à détruire des cibles de surface sur une longue distance, ce qui permet aux avions de rester hors de portée des défenses aériennes ennemies.

La question que je me pose est de savoir si l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis s’équipent parce qu’ils craignent un règlement à l’amiable entre les USA et l’Iran; ou bien si l’on va retrouver toutes ces armes en Syrie…

– Pour finir, un navire d’une société  américaine de sécurité – AdvanFort – a été immobilisé dans un port du sud de l’Inde, par les autorités qui reprochent aux membres de l’équipage et aux gardes de sécurité la possession illégale d’armes et de munitions, ainsi que l’entrée dans les eaux territoriales de l’Inde sans autorisation. Ont été saisies à bord du navire: 35 armes automatiques, et 5 700 munitions.

10 thoughts on “USA. Dommages collatéraux et ventes d’armes…

  1. Je ne nie pas l’importance du ravitaillement pour les armées. C’est une question de survie, et le ravitaillement a toujours été d’actualité depuis les expéditions de Pharaon et les guerres de conquête d’Alexandre le Grand.

    La remarque que je fais concerne la motivation. Comme vous dîtes, quelle motivations pour le GI’s de l’Arkansas, où de l’illinois qui va gagner 10.000$/mois dans une guerre qu’il sait être pour l’oligarchie. Il fera sans doute le maximum, sans doute risquera-t-il sa vie, mais es ce une garantie que tous les soldats US feront pareil ? J’en doute.
    Il en résulte que les sytème néo-libéral est pris dans la nasse de ses propres contradictions. Il veut un empire immense par les armes, d’un autre coté il détruit tout ce qui reste de vestige du nationalisme et patriotisme.
    Les conséquences de ces guerres seront catastrophique pour l’empire mondialiste US. Un ami irakien -qui était réfugié en France- m’avait dit un jour :
    …jamais les US ne quitteront l’Irak, c’est grace à la conquete de la mésopotamie, que les US vont étendre leur empire. Si par malheur ils quittent l’Irak, c’est leur système qui va s’écrouler.
    9 ans aprés qu’il m’est dit ça, je repense sans cesse à cette phrase.

    Cordialement.

    1. “d’un autre coté il détruit tout ce qui reste de vestige du nationalisme et patriotisme.”

      Oui, mais rappelez-vous qu’en situation de crise – politique économique, sociale – ces même nationalisme, patriotisme refont surface. Et ils ont même tendance à être exacerbés. Je sais qu’après coup les conclusions peuvent faciles, mais si un référendum était organisé maintenant sur la création de l’Europe, je ne suis pas sûr qu’il serait accepté (même en falsifiant les résultats).

      Il faut dire aussi, que la mondialisation ne marche que pour les marchandise, pas pour les hommes. Ce qui est paradoxal, en un sens. Il s’agit bel et bien d’une forme de néocolonialisme, même si je n’aime pas ce terme.

      Mais vous avez raison, la chute sera sévère et inéluctable. La seule question qui reste en suspend est: Quand?
      Et, accessoirement, qui tentera de venir à la rescousse?
      D’un autre côté, je ne peut m’empêcher de penser que même si le navire fait eau de toutes parts, le capitaine n’a pas l’air d’être très inquiet.
      Devrions-nous – nous les passagers – nous en inquiéter?

      Salutations…

  2. Précisions :
    Le gouvernement US n’hésitera pas un seul instant à retourner ses armes contre sa propre population, comme ce qui s’est passé dans les années 30, où Mc Arthur -le + brillant général US à ce qu’il parait….- avait donné la troupe pour réprimer violemment les anciens combattants à Washington.
    Dailleurs, il n’y a pas si longtemps -1971- la nature policier de ce régime s’est révélé au grand jour lorsque la police de New York a donné l’assaut contre la prison d’Attika des dizaines de morts. Je ne dis pas que les prisonniers étaient des enfants de coeur, loin s’en faut, mais la troupe a été lancé contre les prisonniers.
    Le gouverneur de l’époque était, et ça ne s’invente pas…Nelson Rockefeller.

    Le régime US est une menace pour le monde, y compris contre son propre peuple.
    Les évenements dans un trés proche avenir -en raison de l’éfondrement économique- vont nous donner la pleine mesure de ce qu’est réelleemtn le régime US.

    La démocratie marche dans la mesure où la plèbe vote pour ce qu’on lui dit de voter, et obeit à ce qu’on lui dit, mais dés que la plèbe refuse alors….

    http://occupyarrests.moonfruit.com/

    Cordialement.

    1. Le gouvernement du pays ayant le plus d’armes en circulation, ne peut pas se permettre de laisser la contestation prendre racine. Je ne lui donne pas raison, je constate.
      Je constate aussi, que la police – je devrai plutôt dire LES polices – sont respectées aux USA, et cela vaut mieux pour elles. Imaginez un instant ce qui se passerait si vous parachutiez des policemen US au milieu d’un des quartiers défavorisés français…

      Pour le reste, tout est une question d’éducation. Le fameux miroir aux alouettes qu’est l’American Way of Life, sans oublier le Melting Pot. Les deux mènent droit dans le mur, mais le gouvernement US a su faire croire à son peuple , que le mur peut être détruit. Ce qui est faux.

      Un jour, peut-être, la population nord-américaine ouvrira les yeux. Mais je crains qu’il sera, alors, trop tard.

      Salutations…

  3. Malgrés l’utilisation massive de drones on peut constater, qu’ils n’ont pas été en mesure de modifier l’actuelle configuration sur le champ de bataille en Afghanistan où l’altitude moyenne est de 2.000 mètres.
    Les Talibans sont maitres d’à peu prés presque tout l’Afghanstan, à l’exception de…les quelques centaines de metres qui entourent la résidence de Karzai et autres barons de la drogue.
    Ainsi que les bases US sur le point d’être évacuées.

    Pour revenir à l’utilisation massive de ces drones, dans la doctrine de l’US Army, les victimes civils n’ont que peu d’importance. Inutile de se rappeler ce qui s’est passé au dessus de l’Allemagne de 1942-1945. Contre le Japon outre le fait qu’ils ont rasé Tokyo, Kyoto, avec leur stratofortress, ils ont fait plus fort, les bombes atomiques d’Hiroshima, et Nagasaki, et contre des civils. Je pense qu’on a jamais fait plus fort dans l’histoire du genre humain, tout ça au nom de la démocratie et des droits de l’homme. Genghis Khan à coté, c’est un enfant de choeur.

    En Corée, au Vietnam, les victimes civils se comptaient par centaines de milliers, en Indochine, ils ont même été jusqu’à utiliser -une première dans l’histoire humaine- l’arme chimique l’agent orange, contre les forets,… contre la nature. Jamais pareil barbarie! Exterminer des forêts
    Je ne reviens pas sur les massacres à grande echelle contre les civils en Irak et l’utlisation de l’uranium appauvri, bien sûr pour y apporter la démocratie et les droits de l’homme.
    En résumé, éliminer des civils à grande echelle -ce qui semble une spécialité de l’US air force- ne semble pas poser de problème dans la doctrime de l’US Army.

    Cependant ce qui irrite le plus, c’est les simulacres de protestation des gouvernements pakistannais et yemmenites. Quelle hypocrisie! En effet c’est les responsables de ces deux pays qui ont donné le feu vert à l’utilisation des drones US contre leur propre civils. Apparement on comprend la raison de l’aide financière US à ces deux gouvernements.

    Cordialement.

    1. Bonsoir,

      Je vous remercie de votre intérêt pour se site et de votre commentaire.
      Pour les cas du Pakistan et du Yémen une phrase, dans le rapport de Ben Emmerson, clarifie leur attitude:

      «Le droit international humanitaire ne permet pas la prise pour cible des personnes participant directement aux hostilités et qui sont situées dans des États non belligérants, étant donné, que, sinon, le monde entier serait potentiellement un champ de bataille»

      Je vous accorde que le droit international humanitaire n’est pas LA priorité des USA, mais ils ne sont pas nombreux les états qui peuvent dire “non” au gouvernement US. Il me semble, de plus, que le gouvernement pakistanais avait déjà fort à faire avec l’Inde, pour s’occuper des Talibans, et les USA se sont dépêchés de s’engouffrer dans la brèche.

      Pour en revenir aux armes, les guerres modernes se sont dématérialisées, déshumanisées (si tant est qu’elles aient pu être humaines, un jour…). Fini l’odeur de la poudre, les assauts baïonnette au canon. Les guerres modernes se font par écrans interposés.
      A mon sens, si les drones font plus de victimes civiles que l’aviation “traditionnelle”, c’est que:
      – ils sont beaucoup plus utilisés, donc les bavures sont – de fait – plus nombreuses;
      – les pilotes de jet sont sûrement plus prudent, plus fins observateurs aussi. De là à penser qu’ils sont plus humains…

      Enfin, les victimes civiles n’ont jamais compté dans l’équation. Elles ont juste changé de nom. Ce sont, maintenant, des “dommages collatéraux”. Pratique pour la comptabilité des armées. Ils avez, avant l’utilisation de ce terme, X victimes civiles, de nos jours ils ont 1 dommage collatéral. On peut même classé l’Irak, la Syrie, la Libye, la Tunisie, l’Egypte et l’Afghanistan comme étant UN dommage collatéral de la géopolitique occidentale. Malheureusement, la liste n’est pas exhaustive.

      Salutations…

      1. Je suis en gros d’accord avec tout ce que vous avez écrit à l’exception de ce dernier point :

        les guerres modernes se sont dématérialisées, déshumanisées (si tant est qu’elles aient pu être humaines, un jour…). Fini l’odeur de la poudre, les assauts baïonnette au canon. Les guerres modernes se font par écrans interposés.

        Les drones ne sont utilisés uniquement qu’en supplément aux armes que nous avons connu. Les dernieres aventures des drones de l’US Air Force en Iran se sont soldées par une humiliation, notamment le nec + ultra des drones dont le coefficient de furtivité est inferrieur à celui du B2 -ce qui se fait de mieux aujourd’hui-.Le fameux RQ -170 Sentinel capturé par les iraniens.

        Les iraniens ont utilisé des radars russes de type Nebo, et ont neutralisé ce drone. Par ailleurs un peu plus récemment un autre drone appartenant à la l’US Navy a été capturé, et un autre chassé par un su-25 aux limites des zones territorials iraniennes.
        Les drones ne peuvent s’employer qu’une fois la maitrise de l’air total, et que l’adversaire est KO.
        Comme je le disais dans un autre blog
        http://avicennesy.wordpress.com/2013/10/17/vie-et-mort-du-monde-unipolaire/#comments

        les USA ne sont trés fort que contre un pays esseulé, isolé, sous blocus, entourré d’ennemis, et il faut absolument qu’il y ait une coalition de plusieurs dizaines de pays au coté des US, et encore…les résultats ne sont pas toujours garanties, la preuve en Irak et maintenant en Afghanistan.

        Pour en revenir au sujet, la doctrine US d’emploi prévoit toujours l’utilisation de B-52, je vous laisse imaginer ce qu’un B-52 peut faire à des civils de nos jours, c’était le cas au Vietnam, et c’était le cas en Irak et Afghanistan. Bombardement aveugle, qui font en général une boucherie de civils. Toutefois, c’est accepté par cette sois disante communauté internationale, puisque le crime se fait à distance.

        Pour illustrer ce que je dis, les fantassins sont toujours vital aux conflits, ainsi que les blindés
        comme le montre cette vidéo de la résistance irakienne contre un M1 Abrams US:
        http://www.liveleak.com/view?i=fcc_1304114951

        Qu’il y ait un surcroit d’utilisation de l’electronique, je suis d’accord, mais que de l’electronique les faits prouvent que non.

        Bien à vous.

        1. Bonsoir,

          Je ne nie pas le rôle des GI’s, des blindés, de l’artillerie; je dis simplement que l’utilisation des drones permet de réduire le nombre d’éclaireurs. Ce sont eux qui renseignaient l’état-major, et les troupes. Il est plus facile de lancer un drone, que de parachuter des soldats derrière les lignes ennemies.

          Et lorsque vous utilisez des drones pour les renseignements – que ce soit pour avoir des coordonnées de cibles, ou pour prendre des photos/vidéos de sites – il n’y a qu’un pas à franchir pour équiper ces avions sans pilotes, de missiles (ou de les transformer en bombes volantes). Ceci pouvant épargner des hommes, faire gagner du temps, et réduire les approvisionnements.

          Alors, oui, je suis d’accord avec vous, sur le fait que les fantassins, les blindés, etc seront toujours présent sur le terrain, et que rien ne peut les remplacer pour le moment. Mais ma vision de la guerre moderne est une vision plus terre-à-terre. L’homme n’a cessé d’inventer des armes dont la puissance et la portée suivent des courbes ascendantes et parallèles. Que risque un pilote de drone qui lance un missile sur un convoi de Talibans en Afghanistan, pendant que lui-même se trouve quelque part sur le sol américain? Pas grand-chose, à part, peut-être, une panne de climatisation. Que ressentent ces même pilotes au moment d’appuyer sur le bouton “FIRE”? Sûrement pas la même chose qu’un soldat pris dans une embuscade.

          Mais ceci est juste mon avis, non la vérité absolue.

          Merci pour vos commentaires, et au plaisir de vous relire…

          1. En fait sans le vouloir au travers de ces commentaires vous avez mis l’index sur un problème fondamental.
            La question qui se pose étant la suivante :
            Pourquoi que l’armée US n’a pas gagné ses guerres d’Irak et d’Afghanistan ? Il est évident que l’armée US a gagné le point tactique, mais que stratégiquement elle a lamentablement échoué au regard des objectifs qu’ils se sont fixés. Pourtant c’est la + puissante armée vue jusqu’à présent dans l’histoire.

            Une partie de la réponse se trouve dans la question que vous avez posé, et qui requiert une argumentation trés poussée, que je ne peux développer. Ca me prendrait des pages et des pages, et de toute façon ça n’interresse personne.

            La qualité des troupes combattantes au sol US est trés médiocre. En effet, le soldat US sans couverture aerienne, et de lourds blindés et hélicoptères ne sait pas combattre. Pourquoi ? Eh bien parce que l’état major US a planifié ces guerres dans l’optique zero mort(s). Une première dans l’histoire. Les leçons de la guerre du Vietnam ont été retenues.
            C’est la raison pour laquelle les stratèges US comptaient en Iraq sur 500.000 soldats turcs pour stabiliser le triangle sunnite, et sur un contingent équivalent de soldats pakistannais en Afghanistan. Si ça avait le cas, le succés aurait été garanti. Malheureuesement pour l’état major US ça n’a pas été le cas.
            Toutefois avec toute la bonne volonté du monde, la meilleur armée du monde n’a pu compter sur ses alliés, et une armée de métier, la mieux équipée certes, a ses limites. Là où il aurait fallu des 2 à 3 millions de Gis, l’US Army n’en a envoyé que au mieux quelques dizaines de milliers d’hommes -entre 100 à 200.000 soldats US tournaient entre l’Irak et l’Afghanistan-. Ils étaient au taquet.

            Le constraste est saisissant pour ce qui concerne la Russie, et la Syrie grace aux conscrits ils ont réussi a gagner leur guerre respectif l’une en Tchétchénie, l’autre contre les dizaines de milliers de gangsters terroristes venu de 80 pays. Les US eux ont décidé de mettre fin à ce qu’ils appellent l'”archaique armée de conscrits”.
            C’est là où on mesure la différence des deux concepts, une armée de conscripts, certes imparfaite, mais attachée à son pays à sa nation, à son patrimoine, sa culture, et surtout à son drapeau.
            L’autre une armée de metier, composée uniquement de professionnels, certes trés efficaces, trés motivés, cependant qui ne réussit que si et seuleument si le pays dispose d’une quantité illimitée d’argent et que les objectifs sont faciles à atteindre.
            En Occident presque partout on a mis fin à la conscription pour être en phase avec ce qu’ils appellent le “moderne” c’est à dire le système néo-libéral.

            En résumé Staline disait : “le cannon c’est le roi de la guerre“.
            En effet si on a pas des soldats pret à mourrir pour le pays qui vont chercher l’ennemi là où il est en comptant que sur soi, on a trés peu de chances de gagner une guerre.
            Sans être devin, il n’est un secret pour personne que l’opération française au Mali sera un echec à long terme. Déja les ennuis commencent avec la multiplication des attentats.

            Cordialement.

            PS: Désolé pour ce long message!

          2. Ne vous inquiétez pas de la longueur de votre message, il est intéressant, et c’est l’essentiel.

            Vous avez omis de préciser que les conflits syriens et russo/tchéchenne ont eut lieu sur le sol des patries en question. Je conçois que la Tchétchénie n’est pas la Russie, mais elle en a fait partie, et l’armée russe est un assemblage de divers peuples aux chauvinisme plus ou moins exacerbé. Il est plus “facile” de se battre pour sa patrie quand celle-ci est agressée. Le soldat ne se posera pas les même questions qu’un GI américain déployé en Irak pour un conflit dont il ne connait ni les tenant, ni les aboutissant.

            Contrairement à Staline, pour moi, le nerf de la guerre est le ravitaillement. Hitler s’en est aperçu lors de la campagne russe. J’ai lu, un jour, un article sur la libération de la France en 1944, où il était fait mention des convois de ravitaillement US. Je ne me souviens plus des chiffres, mais ils étaient énormes. C’est toujours d’actualité, l’armée française a demandé l’aide de l’Allemagne pour lui livrer – en urgence – trois Transall d’obus de mortier au Mali. Du coup, pour réduire l’approvisionnement, quoi de plus simple que de réduire le nombre de combattants?

            Pour en revenir aux GI’s, j’ai fais mon service militaire dans l’artillerie, au sein d’un régiment qui avait été déployé en Irak durant la première guerre du Golfe, en discutant avec des soldats engagés, ils me racontaient tous la même chose:
            Quand ils sont arrivés sur place, ils ont été surpris de constater que les américains leur demandaient constamment de l’eau; après enquête, ils se sont aperçus que les GI utilisaient des rations de combat…lyophilisées. Et que le ravitaillement posait des problèmes à cause de l’avancée rapide des troupes. Cela dénote – pour le moins – une inexpérience certaine de la part de l’Etat-Major.

            Pour le Mali, si on considère que les djihadistes ont été “invités” sur place pour pouvoir déployer l’armée française, on peut aussi penser qu’ils iront voir ailleurs si on leur demande gentiment. Surtout si le Nord du pays devient plus ou moins autonome.

            A votre disposition pour de plus amples informations, si elles sont dans mes compétences.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :