Les accrochages entre les éléments des Brigades Al-Kassam, l’aile militaire du mouvement palestinien Hamas, au pouvoir dans l’enclave assiégée de Gaza, et l’armée israélienne se multiplient ces derniers jours. Nouveauté: les brigades Al-Kassam semblent avoir adopté de nouvelles tactiques, inspirées de celles du Hezbollah libanais.

La gestion du combat en temps réel par l’armée israélienne est assurée par une myriades de mini-drones aériens, terrestres et sous-marins.

L’aile militaire du Hamas, les Brigades Al-Kassam, a affirmé sur son compte Twitter “avoir abattu un mini drone israélien”. La NSA américaine et l’unité 8002 israélienne (sorte de NSA compacte en version plus vorace)  ne devraient jamais assez remercier le Hamas.

Le Hamas est en train de se remettre tant bien que mal de ses choix malheureux lors de ce que l’on appelé par ironie « printemps arabe ». En prenant fait et cause pour l’idéologie des Frères Musulmans, l’aile politique du Hamas représentée par Khaled Mechaal, s’est positionnée contre son protecteur, la Syrie. Mais la chute du mouvement des Frères Musulmans en Égypte et la résistance tenace du régime syrien contre l’ensemble de ses ennemis ont mis le Hamas dans une situation d’isolement fort dangereuse. L’aile militaire du mouvement a fini par tenter un processus de réconciliation avec Damas. Plus encore, le Hamas a radicalement changé sa rhétorique. Il vient d’annoncer l’amorce d’une nouvelle lutte contre l’occupant israélien.

90 ans après la déclaration de Lord Balfour, que le Hamas commémore en annonçant une contre-déclaration promettant la libération de la Palestine historique. D’où la pression militaire croissante d’Israël, traduite par la multiplication des provocations israéliennes.

Dans un contexte régional explosif marqué par la guerre en Syrie, la concentration des forces israéliennes sur le front septentrional, les réticences de Washington à suivre les desirata de Tel Aviv pour déclencher une troisième guerre mondiale, le sursaut du Hamas inquiète les stratèges israéliens qui ont tout fait pour non seulement faire perdurer les menaces autour d’Israël (leur principale industrie) mais les renforcer pour justifier le militarisme du régime de Tel Aviv et sa nature profondément belliqueuse.

20131103-235525.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.