Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

4 thoughts on “Les débris de Fukushima n’existent pas

  1. bonjour, j ai pu lire un commentaire sur un autre blog d infos alternatives ou la personne disait fort justement, mais vous me contradirez peut etre la dessus, que les debris flottant dont vous parlez ici n ont pu etre contamines par les fuites radioactives de Fukushima, etant donne que les fuites sont survenues APRES le Tsunami. Qu en pensez vous ? Merci.

    1. C’est exact. Je me suis fait la même réflexion lorsque j’ai reblogué l’article depuis Collège des Visionnaires. Cependant cet article avait un but bien précis: celui de démontrer que la catastrophe de Fukushima est, dans l’ensemble, passée sous silence. Il existe pourtant un moyen simple de connaitre certaines vérités? Par exemple, les eaux hautement contaminées qui sont rejetées – délibérément – dans le Pacifique par TEPCO, ne se contentent pas de rester prés des côtes. Je ne sais pas si vous possédez Google Earth sur votre PC, si ce n’est pas le cas téléchargez-le, c’est gratuit. Si vous l’avez déjà, dans le tableau à gauche de l’écran, parmi les différents types de détails affichables sur les vues satellites (routes, frontières…), il se trouve une légende intitulée: Argo.

      Argo est un système scientifique international, qui consiste en une armada de bouées qui sont mises à l’eau en des endroits bien précis, et qui sont suivies par satellites. Une fois que vous aurez activé le système, les océans se transformerons en une myriade de points qui représentent les-dites bouées. Sélectionnez-en une au large de Fukushima en cliquant sur le point avec un chiffre à côté – au large du Japon, les numéros de série commence par 29… – là, une fenêtre va s’ouvrir qui vous donnera le pédigrée de la bouée. Sélectionnez “Fly to Trajectory” et le trajet de la bouée, depuis sa mise à l’eau se fera sous forme de traits et de points. Et, à ce moment là, vous aurez une petite idée du trajet que fait la radioactivité dans le Pacifique.

      Tout en sachant qu’il existe un courant, au large, qui tel le Gulf Stream américano-européen part du Sud pour aller vers le Nord-Ouest. Les russes ont même signalés une hausse de la radioactivité sur les plages des iles Sakkalines.

      Alors certes, ces déchets ne sont peut-être pas radioactifs, mais à l’approche des côtes américaines et canadiennes, ils deviennent dangereux pour la navigation, les fonds océaniques (corail), les plages, et surtout la faune. Mais il semblerait que cela ne gêne pas plus que ça les gouvernements concernés.

      J’espère avoir répondu à votre question, si ce n’est pas le cas, dites-le moi.

      Merci pour votre intérêt.

      1. Merci pour votre reponse si detaillee. Et j’en profite pour vous dire que je viens de decouvrir votre blog, et que je le trouve riche, complet et tres bien faits. Bonne continuation !

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :