Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150
26/06/2022

1 thought on “Catastrophes naturelles, la démission des états?

  1. ” il paraît plus simple pour les états industrialisés, ayant une économie stable, de faire appel à l’aide internationale (…/…) plutôt que de stocker des produits de première nécessité ”
    Ce peut être une solution, appelée externalisation des charges au motif que les catastrophes arrivent peu souvent et que le stockage a un coût.
    Mais il existe une autre raison, surtout pour les denrées ou le carburant : le manque de ressource elle-même. Le carburant, en France, est prévu pour 3 mois (en cas de guerre, pour les services publics … ou en cas de grèves et autre blocage de raffinerie) et la nourriture, ce n’est pas mieux, un mois à peine, mais au niveau mondial, cette fois.
    Il va falloir s’organiser, chacun pour soi.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :