07/08/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Accord sur le nucléaire iranien. Le méchant? C’est pas moi, c’est lui!

L’accord – intérimaire, provisoire, temporel, appelez-le comme vous voulez – sur le nucléaire iranien ayant été signé, penchons-nous sur la suite.

Comme on l’a vu, la communauté internationale s’en est félicitée, mais des voix discordantes se font entendre parmi les hourras. Celle d’Israël, of course, mais pas que. Quelque part, au milieu du Moyen-Orient des irréductibles s’opposent, s’opposent à quoi, me demanderez-vous? A tout! Vous répondrai-je. Ils ont pour nom: les Pays du Golfe. Mais vous vous en doutiez, non? Ayant l’habitude de ne pas s’exprimer à chaud, un expert saoudien de cette région – Jamal Khashoggi – a donné son avis:

Dans le principe, les pays du Golfe veulent de bonnes relations avec l’Iran.
Mais l’accord a réduit le problème avec l’Iran au seul nucléaire, alors que ses ingérences dans la région constituent un souci essentiel pour ces pays.Les pays du Golfe craignent que l’Iran ne considère cet accord comme un encouragement à avoir les mains libres dans la région, où Téhéran est accusé de soutenir militairement le régime du président syrien Bashar Al-Assad et d’alimenter l’instabilité à Bahreïn ou au Yémen, à travers les minorités chiites de ces pays.

Pour un autre analyste saoudien – Anouar Eshki, chef de l’Institut du Moyen-Orient pour les études stratégiques, basé à Jeddah :

(…) l’allègement des sanctions équivaut à quelque sept milliards de dollars. Il faut savoir si ces fonds vont être utilisés par le régime iranien pour servir son peuple ou alimenter les crises dans la région. La méfiance des pays du Golfe est alimentée par le sentiment que leur allié et protecteur traditionnel, les Etats-Unis, les a lâchés.

A ce stade, je dois vous faire mes plus plates excuses, car dans mon précédent article je disais que la France avait perdu toute crédibilité aux yeux du monde arabe…mais il semblerait que non:

Mais ils (les pays du Golfe) ont confiance dans les autres alliés, la France ou l’Allemagne, ajoute-t-il, soulignant que l’accord de Genève est bon car il est conclu entre l’Iran et la communauté internationale, et non pas entre l’Iran et les Etats-Unis.

Je ne suis pas sûr que cela me fasse plaisir, de savoir que la France est encore admirée par l’Arabie Saoudite, les EAU…

Bref, les pays du Golfe poussent des cris d’orfaie; Israël prend à témoin le monde entier sur l’erreur commise lors de cette signature; et Barack Obama essayent de rassurer tout ce beau monde en leur réaffirmant son engagement à leurs côtés.

Quel avenir pour eux? Qui vont-ils pouvoir faire payer? La Syrie? Cela fait plus de deux ans que leurs tentatives se brisent contre le mur syrien. Le Liban? Le Mossad et les services-secrets saoudiens sont déjà bien présent sur ce petit pays et ne se gênent pas pour le mettre à feu et à sang. L’Irak, quant à lui, est déjà embourbé dans un guerre d’usure.

Que reste t-il? L’Egypte?

En espérant qu’ils ne leur viennent pas à l’idée de s’attaquer au soutient de l’axe Damas-Téhéran. A commencer par la Russie, par l’intermédiaire des pays du Caucase. Cela dit, je suppose que Vladimir Poutine a du prendre des précautions allant dans ce sens.

Dernière nouvelle! Et pas la meilleure…les USA et la Grande-Bretagne viennent de s’engager à aider La Libye confronté à une vague de violences. On a vu ce que cela a donné la dernière fois!

La dépêche est ici.

Stats

  • 6 002 350 Hits
%d blogueurs aiment cette page :