20131127-013046.jpg

20131127-013322.jpg

20131127-013408.jpg

Le siège implacable que les unités de l’armée syrienne ont mis en place autour de la Ghouta orientale près de Damas a permis l’interruption de tous les approvisionnements en armes et en nourritures des rebelles de l’armée syrienne libre (ASL) et leurs alliés de Jobhet Ennosra.  Confronté au manque des rations alimentaires et aux bombardements de l’aviation et de l’artillerie de l’armée gouvernementale, les rebelles ont pris d’assaut un parc zoologique pour s’y pourvoir en nourriture! Parmi les dizaines d’images que nous avons reçu, les deux premières que nous avons choisi de publier sont les moins choquantes. Sur la première photographie, des rebelles dépècent un …lion tandis que sur la deuxième, c’est un âne qui a fait les frais de la soudaine fringale des combattants rebelles pris au piège près de Mouadhamiat Al-Sham.

De toutes les factions rebelles combattant en Syrie, c’est l’armée syrienne libre ou l’ASL qui est la plus laminée par l’offensive de l’armée gouvernementale. Paradoxalement, c’est l’ASL qui vient de déclarer sa décision de ne pas siéger à Genève II…Ce qui a fait dire à certains observateurs que c’est une décision somme toute logique puisque dans le cas contraire, l’ASL ira quasiment nue à Genève.

Le ministre de l’information syrien, Walid Zoabi ne s’y est pas beaucoup trompé en rappelant que les Etats-Unis d’Amérique ont fixé un ultimatum jusqu’à la fin du mois de janvier 2014 à la rébellion pour qu’elle réalise des avancées significatives sur le terrain.

Pour le moment, la solide contre-offensive des factions rebelles les plus extrémistes directement supervisée par le prince saoudien Bandar et les unités du renseignement israélien sous couvert US a été stoppée net par l’armée syrienne dans les provinces de Lattaquié et d’Alep où se déroulent des combats acharnés.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.