Stats

  • 6 223 009 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
21/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Mauvaise nouvelle pour les poissons: les Etats-Unis veulent détruire les armes chimiques syriennes en mer!

Selon l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques OIAC dont le siège est à la Haye, une partie des armes chimiques syriennes seraient détruite en mer Méditerranée à bord de navires de la marine US au moyen de l’hydrolyse. L’organisation n’a pas donné plus de précisions sur cette initiative.

D’après d’autres informations, cette opération sera menée à bord d’un navire battant pavillon US relevant du département du transport maritime des Etats-Unis et sous la protection des navires de guerre de la VIe flotte en Méditerranée.

L’initiative été proposé par Washington après le refus définitif de la Suède et de l’Albanie d’offrir des sites destinées à la neutralisation de ces armes.

Le refus de l’Albanie a étonné les États-Unis d’Amérique puisque ce pays délibérément « oublié » en Europe a été complètement vassalisé par Washington au point où ses troupes participent ou ont participé à toutes les campagnes militaires US en Afghanistan et en Irak.

Selon des informations disponibles, l’arsenal chimique syrien aurait été évalué à 970 tonnes. A comparer avec les estimations officieuses évaluant l’arsenal chimique israélien à 28000 tonnes….La principale raison d’être de l’arsenal chimique syrien était de servir comme un moyen de dissuasion face à une éventuelle agression israélienne.

Cette proposition soulève nombre de questions techniques. Faire sortir près de mille tonnes d’armes chimiques de Syrie ne sera pas une mince affaires. Certains lots étant toujours entreposées en zone de combat. D’autre part, la neutralisation du gaz Moutarde, du VX, du Sarin et un autre gaz en mer Méditerrannée risquerait de violer nombre de Conventions et de régulations internationales relatives à la protection de la mer et de l’environnement.

Dans tous les cas, voilà une bien mauvaise nouvelle pour les poissons! Comme si la pollution des mers n’y suffisait pas déjà!

%d blogueurs aiment cette page :