Guantanamo bay et la thématique des zombies…un lien avéré?

Certains pays Arabes comme l’Arabie Saoudite, l’Algérie, la Jordanie et le Maroc le savaient. Le centre de détention américain de Guantanamo bay à Cuba n’était pas à proprement parler un pénitencier militaire mais contenait un centre de réassignement et de reprogrammation mentale dont l’objectif est de retourner certains détenus qualifiés d’islamistes et les utiliser dans le processus baptisé « printemps arabe » (2011-2012) et dans des attentats terroristes en Afghanistan, au Pakistan, en Libye, au Yémen et ailleurs.

Par contre, ce que l’on savait moins est que ce centre menait des recherches sur les zombies. Pas ceux de la culture populaire où cette thématique est désormais omniprésente mais d’individus au comportement erratique et n’ayant aucun sens commun pouvant aisément être manipulés en masse sans qu’il soit nécessaire de coordonner leurs mouvements…

Le terme per se est utilisé depuis quelques mois dans des documents officiels du Pentagone. Outre des recherches effectués en ce domaine relevant de la guerre psychologique, il s’avère que la thématique du zombie est loin d’être anodine et cache une volonté de décérébration et de techniques de contrôle des foules dans le cadre de l’ingénierie sociale du chaos.

La plus courte définition commune du terme zombie: un mort-vivant décérébré…On risque de le devenir tous si les médias continuent à nous abrutir avec cette cadence!

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.