Stats

  • 6 245 669 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
30/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Quand Fabius tente de recoloniser la République de Centre Afrique, Jean-Marc Ayrault cherche de l’argent pour payer les guerres…

Et oui. François Hollande l’a affirmé aujourd’hui, la guerre au Mali est fini et accessoirement gagnée. Super! Les beaux militaires – qui doivent sentir le sable chaud, depuis presque un an, maintenant – vont pouvoir retourner en France. Des clous! Laurent Fabius vient de leur trouver un autre job: direction Bangui. Souhaitons-leur bonne chance. Car si la guerre au Mali était assez simple – calmer les ardeurs des indépendantistes Touaregs, et renvoyer les djihadistes là d’où ils étaient venus – le conflit qui secoue la République de Centre Afrique tient plus de luttes claniques, avec quelques velléités religieuses.

Pour en arriver là, il a fallu que le Ministre des Affaires Etrangères français joue des pieds et des mains, avec – pour une fois – un résultat positif à la clé. L’ONU – le grand machin inutile, sauf à donner son aval pour envahir (mais à titre humanitaire, bien sûr) un pays, potentionellement riche, de préférence – a donné le feu vert pour déployer une force militaire en appui de celle déjà en place. Notons au passage, qu’il n’y a toujours pas de mission de maintien de la paix des Nations Unies.

Dans le même temps, le Premier Ministre français s’offre un voyage de cinq jours en Chine. Rassurez-vous, entre deux visites de sites/musées, il sera question de commerce. Cela dit, écoutons plutôt ce que J-M Ayrault a déclaré, une fois sur place:

 » L’avenir de l’emploi en France dépend aussi de cet immense marché en Chine .  »

«Nous devons rééquilibrer nos flux commerciaux. Aujourd’hui, ils travaillent en faveur de la Chine, mais dans les années à venir, ils vont devenir équilibré si … la France prend le relais!»

Donc, pour inverser la courbe du chômage, il suffit de devenir indispensable pour la Chine…Comment allons-nous pouvoir réussir ce tour de force? Simplement en se concentrant sur l’agro-industrie.

« Les consommateurs chinois  sont de plus en plus exigeant en termes de sécurité sanitaire des aliments « , a noté Ayrault.

 » La nouvelle direction chinoise a une véritable stratégie, et ce serait une grave erreur pour la France de ne pas comprendre qu’elle a une carte à jouer avec ses grandes entreprises et ses entreprises de petite et moyenne taille, » dit-il. «C’est le moteur de ma visite. »

Je ne suis pas sûr que la France puisse relever le défi, mais gardons espoir. Cependant, il ne faut pas omettre de signaler que c’est le troisième chef d’une grande puissance à visiter la Chine cette semaine, dans la foulée du Premier ministre britannique David Cameron et du vice-président américain Joe Biden. La République de Chine n’a jamais autant mérité son qualificatif de « Populaire ».

%d blogueurs aiment cette page :