Stats

  • 6 719 462 Hits
18/04/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

A quoi ça sert un Think tank? A rien!

Le Bureau national de recherche asiatique (NBR) a pronostiqué que la Corée du Nord sera la menace la plus importante dans la région Asie-Pacifique l’année prochaine. Vous vous demandez sans doute ce que peut bien être ce NBR. C’est un think tank américain. Une sorte de boite à idées plus ou moins sérieuses. Car selon eux: “Le régime nord-coréen procédera à un 4e essai nucléaire ou à un test balistique intercontinental et il se livrera à des provocations contre son voisin du Sud.”
D’après des observateurs, cela montre bien les inquiétudes croissantes de la communauté internationale face à la Corée du Nord.

Seulement voilà, nous sommes en fin d’année et les instituts divers et variés y vont de leurs pronostiques pour 2014. En voici un autre – « 38 North », un site Internet de l’Institut coréano-américain de l’école supérieure des relations internationales de l’université Johns Hopkins – qui lui, par contre juge par l’analyse des récentes photos prises par satellite, les travaux pour aménager les entrées de deux tunnels supplémentaires sur son site nucléaire de Punggye-ri sont censés être en cours. Mais ils ne seraient pas entrés dans leur phase d’achèvement pour l’instant.
« 38 North » a également révélé que la longueur des tunnels en construction serait estimée à environ 500 mètres, au regard de la quantité d’amas de terre creusés depuis mai dernier. Ce chiffre correspond à la moitié de la longueur de la galerie nécessaire pour un tel test nucléaire.

Ouf, me direz-vous, on l’a échappé belle. Oui, mais toujours selon eux: “La Corée du Nord entamerait la fabrication de combustible pour le réacteur de 5 MW à uranium naturel graphite gaz et le réacteur expérimental à eau légère de sa centrale nucléaire à Yongbyon (…) le pays communiste mène de plus grands efforts qu’on ne le prévoyait pour moderniser et redémarrer ses réacteurs nucléaires à Yongbyon. Comme preuves, il cite les traces de fumée blanche ou de vapeur sur les toits des usines de fabrication du carburant. La production du combustible est la dernière étape préalable à l’utilisation d’un réacteur.”

Donc, pour résumer les tunnels ne sont pas assez long pour un essai, de la fumée s’échappe de l’usine de fabrication de carburant (étonnant en hiver!), et ils ne vont sûrement pas tarder à démarrer leur réacteur civil…Sûr! C’est la troisième guerre mondiale!

Heureusement, les pensées s’envolent…

%d blogueurs aiment cette page :