Stats

  • 6 613 938 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
25/02/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Des nouvelles de Centre-Afrique.

Alors que les soldats français de l’opération SANGARIS sont déployés au côté des soldats de la MISCA, il semblerait que la situation sur place ne va pas en s’arrangeant. Alors que le monde entier redoutait de voir le conflit dégénérer en guerre civile religieuse, il semblerait là aussi, que le pire est à craindre.

Lors du déploiement des troupes françaises, on a eu droit à une débauche d’images, toutes à la gloire des sauveurs tricolores. Cela à duré une grosse semaine, et puis, plus rien! Le silence quasi absolu… Quelques infos réussissent à passer aux travers des mailles du filet, mais elles suscitent plus d’interrogations qu’elles ne donnent de réponses. Par exemple, on a appris que les exactions commises par l’un ou l’autre camp ont fait plus de 1 00 morts et des centaines de blessés, et ce, depuis l’intervention de la France. Pire, il semblerait que les forces tchadiennes déployées au sein de la MISCA aient été redéployées au Nord du pays, afin de mettre fin à des accrochages avec d’autres unités de la MISCA, ou pour faire taire le ressentiment de la population envers eux.

Pour tenter d’apaiser les esprits, les représentants des deux principales religions – catholique et musulmane – ont envoyé des messages de paix, et continuent de le faire. Problème, les seules personnes que l’on entend pas sont les ministres du gouvernement provisoire présidé par Michel Am-Nondokro Djotodia. Lui-même ne parle pas beaucoup. Pourtant il a été à la tête des Seleka jusqu’à la chute du régime de François Bozizé. C’est lui aussi qui décida de dissoudre le mouvement, laissant ainsi des centaines de rebelles armés livrés à eux-même. De là à penser qu’il n’a plus aucun pouvoir sur eux…

Au Mali, la présidence de transition avait tenu  jusqu’à ce que l’armée française ait suffisamment déblayé le terrain pour pouvoir organiser des élections “libres”. Mais qu’en sera t-il en RCA? Visiblement, à la vitesse où vont les choses, Michel Djotodia risque de ne pas faire long-feu. Certains blogs/journalistes font état de fusillade entendues cette nuit près du palais présidentiel. Et si le gouvernement intérimaire vient à faire ces valises, n’assisterons-nous pas à des expéditions punitives qui risqueront de déraper à tous moments? Comme je l’écrivais plus haut, le contingent tchadien a été éloigné de la capitale, pour être redéployé dans le Nord; cette stratégie pourrait s’avérer dangereuse en cas de chute du pouvoir central. Si certains soldats tchadiens sont effectivement pro-Seleka, cela reviendrait à faire entrer le renard dans la bergerie. Le ressentiment de la population Centraficaine est tellement grand envers les ressortissants tchadiens civils qu’une partie d’entre-eux retourne au pays.

Tout n’est pas simple, et je ne suis pas sûr que le contingent français soit à la fête en RCA. Je pense même que son effectif va augmenter dans les semaines à venir.

%d blogueurs aiment cette page :