Stats

  • 6 628 479 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
03/03/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Et voici des nouvelles des USA!

Les dépêches. Voici ce qui fait marcher la machine à propagande écrite. Une grosse partie des journalistes se contentent de développer ces minis-articles, plus ou moins véridiques, plus ou moins crédibles. Je ne suis pas journaliste, loin de là, mais je fais comme eux; de temps en temps, je consulte les dépêches des différentes agences, de par le monde, afin de voir ce qui se passe de beau sur cette planète. Et là, à l’instant, je suis tombé sur des ersatz d’informations; que je vais de ce pas vous livrer.

1- Le Pentagone prêt à entraîner des troupes irakiennes dans un pays tiers.

Cette dépêche nous apprend que l’armée américaine est prête à entraîner dans un pays tiers des forces irakiennes pour des missions antiterroristes afin de combattre les insurgés liés à al-Qaïda (…)
Sous réserve d’un accord de la Jordanie pour accueillir soldats américains et irakiens, cette coopération va vraisemblablement être mise en oeuvre, Washington et Bagdad soutenant l’initiative, a ajouté ce responsable, qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.

Et oui, les USA ne veulent pas prendre le risque de renvoyer des soldats sur place pour entrainer l’armée irakienne. Je devrais plutôt dire les risques, car, en plus des attentats qui pourraient les viser, il ne faudrait pas omettre de signaler les problèmes judiciaires. Avouez que cela ferait tâche si les généraux instructeurs se retrouvaient enfermés à double tour pour crimes de guerre…

2- Ukraine: Kerry fustige des lois contraires aux règles démocratiques de l’UE

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a fustigé vendredi les nouvelles lois adoptées par l’Ukraine contre l’opposition, les jugeant contraires aux règles démocratiques de l’Union européenne.
M. Kerry a estimé devant la presse que cette législation était antidémocratique et violait les normes de l’OSCE et de l’UE, des institutions auxquelles l’opposition ukrainienne veut adhérer, au contraire du régime de Kiev qui s’est rapproché de Moscou.

Faut-il que l’Europe soit devenue si transparente sur le plan diplomatique, lobbyiste et subversif; pour qu’elle soit obligée de faire appel au Secrétaire d’Etat américain. Il est vrai que depuis que l’Ukraine a signé des contrats avec la Russie, les chantres de l’ultra-libéralisme de l’Europe de l’Ouest ont eu une certaine tendance à rapatrier leurs troupes, et à faire taire les clameurs politiques qui voyaient en l’Ukraine un pays avec une main d’oeuvre qualifiée, qui ne demande pas grand chose en salaire – ce que les ouvriers auraient obtenus sans difficultés – et aux portes de l’UE. Mais la suite de cette dépêche vaut son pesant d’or…

Nous pensons profondément que le peuple ukrainien veut être affilié, veut être associé avec l’Europe, a affirmé le chef de la diplomatique américaine.
Et, a brocardé M. Kerry, ce genre de manoeuvre antidémocratique est extrêmement troublante et devrait inquiéter tous les pays qui veulent voir le peuple ukrainien pouvoir, non seulement exprimer ses souhaits, mais également les voir exaucés.

Et aux Etats-Unis, les souhaits du peuple sont-ils exaucés? Et peuvent-ils les exprimer?

3- Les Etats-Unis n’espionneront plus les dirigeants alliés

“J’ai été très clair vis-à-vis de la communauté du renseignement: à moins que notre sécurité nationale soit en jeu, nous n’espionnerons pas les communications des dirigeants de nos alliés proches et de nos amis”, a déclaré le président américain lors d’un discours consacré à une réforme des opérations de surveillance gouvernementales.

Pour un peu on y croirait! Mais l’indice est ici: “à moins que notre sécurité nationale soit en jeu…” Sachant que la sécurité intérieure des USA est toujours au centre des attentions d’Obama et de ses prédécesseurs, l’espionnage a encore de beaux jours devant lui. N’empêche que Julie Gayet peut s’enorgueillir du fait d’être devenue espionnable par la NSA. Quelle chance! C’est peut-être pour la raison inverse, que l’actuelle première dame a fait une dépression…

4- Obama: des années avant de mesurer les dégâts provoqués par Snowden

WASHINGTON – Barack Obama a affirmé vendredi qu’il faudrait peut-être des années avant de mesurer pleinement les dégâts provoqués par les révélations de l’ancien analyste du renseignement, Edward Snowden, sur les programmes américains de surveillance.

Finies les belles phrases qui fustigeaient les agissements de la NSA. Finies les phrases qui remerciaient Edward Snowden d’avoir révélé les ignobles façons de faire du nid d’espion américain. Non, tout ceci est oublié. Ed. Snowden a fait des dégâts. Des dégâts. Comme un gosse qui casserait le vase de la grand-mère. Comme un djihadiste qui retournerait son arme contre des rebelles sensés être du même bord. Comme un ex-premier ministre israélien qui détournerait la tête pendant que ses troupes investissent un camp de réfugiés. Bref, des dégâts. Mais à quel niveau? Diplomatique ou secret? Si sur le plan diplomatique il y a eu quelques demande de clarifications (mais du bout des lèvres, il ne faudrait pas fâcher Obama), sur le plan de l’espionnage, les tours de passe-passe de la NSA ont été en partie divulgués. Mais je ne m’en fais pas trop, ils ont sûrement plus d’un Prism dans leur sac…

%d blogueurs aiment cette page :