Stats

  • 6 160 130 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
21/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Contre-offensive qataro-américano-anglaise…

Je vous ai parlé des dépêches l’autre jour; et bien en voilà une qui, comme par hasard, tombe juste avant Genève II. Vous noterez que pour une fois, elle n’émane pas de l’AFP, mais de l’ATS, l’agence de presse suisse. Je vous la livre brut de décoffrage:

Damas accusé de « massacre à échelle industrielle » (rapport)

Trois anciens procureurs internationaux accusent la Syrie de massacres à grande échelle et de tortures, ont indiqué le quotidien britannique « The Guardian » et la chaîne d’information américaine CNN. Leur rapport, commandé par le Qatar, pays qui soutient les rebelles syriens, se base sur le témoignage d’un déserteur.

Le rapport, visible sur les sites du « Guardian » et de CNN, est basé sur le témoignage non authentifié et des photos fournies par cette source, restée anonyme pour des raisons de sécurité. Sa publication intervient à la veille du début de la conférence de Genève-2 destinée à sortir la Syrie de la guerre civile.

L’informateur, un photographe qui affirme avoir déserté le police militaire syrienne, a fourni environ 55’000 photos numériques de 11’000 prisonniers morts aux experts médico-légaux mandatés par le cabinet juridique représentant le Qatar. Il affirme qu’ils sont morts en captivité avant d’avoir été transportés dans un hôpital militaire pour y être photographiés.

Certains d’entre eux n’avaient plus d’yeux et d’autres présentaient des signes de strangulation ou d’électrocution, selon le rapport de 31 pages.

« Preuves directes »

Le document a été rédigé par Desmond de Silva, ancien procureur en chef du tribunal spécial pour la Sierra Leone, Geoffrey Nice, ancien procureur en chef lors du procès de l’ex-président yougoslave Slobodan Milosevic, et David Crane, qui a inculpé le président libérien Charles Taylor.

Les auteurs du rapport ont jugé le témoin et ses preuves crédibles après les avoir soumis à « un examen rigoureux », et ont mis le résultat de leur travail à la disposition de l’ONU, des gouvernements et des organisations de défense des droits de l’Homme. « Nous avons maintenant des preuves directes de ce qui est arrivé aux personnes qui avaient disparu », a commenté M. Crane.

Le Qatar, à majorité sunnite, avait immédiatement apporté son soutien aux rebelles lors de leur soulèvement en 2011 contre Assad, soutenu par l’Iran chiite.

(ats / 21.01.2014 05h31)

Une telle info aurait pu passer totalement inaperçue, mais heureusement The Guardian et CNN veillent au grain. Grâce à eux, les lecteurs du monde entier pourront lire cette propagande dépêche. Encore une fois, rendons grâce à ces deux organes de presse qui – au mépris du risque de voir leurs lecteurs partir en courant devant une telle horreur – ont décidé de publier ce torchon qatari…Shocking!

%d blogueurs aiment cette page :