Stats

  • 6 619 010 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
27/02/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Guerre en Syrie: énième raid israélien?

Les forces aériennes israéliennes auraient attaqué pour la énième fois une base appartenant à l’armée syrienne située près de la ville portuaire de Lattaquié (nord-ouest), écrit lundi le journal israélien Haaretz citant des médias libanais. Aucune autre précision et silence total puisque les autorités syriennes n’ont émis aucun commentaire sur cette information. Même si nos sources au sein de l’armée syrienne ont rejeté à priori la véracité de cette information et l’ont qualifié de “propagande ennemie”. 

Silence radio en Israël également où l’on émet rarement des commentaires sur ces questions.

Restent les rumeurs, les rares fuites et les discussions officieuses. Des drones aériens et maritimes quadrillent en permanence le Liban et les eaux internationales adjacentes aux eaux territoriales syriennes, notamment près de Tartous et Lattaquié; que des chefs de quelques groupes rebelles mis en difficulté sur le terrain ont été infiltrés en Syrie à partir de sous-marins israéliens; que les frappes et autres explosions inexpliquées frappant des sites militaires syriens hautement protégés sont causés par des missiles tirés par des avions furtifs venus d’Israël et la liste risque d’être très longue.

Ce que l’on sait de façon certaine c’est que depuis les années 80, les raids israéliens au Liban et bien moins fréquemment en Syrie ne se sont jamais interrompus.

Le 6 septembre 2007, l’armée de l’air israélienne, équipée d’appareil F-15 El-Baz modifiés et dotés d’une technologie inédite, a lancé un raid très en profondeur en Syrie en neutralisant par divers moyens électroniques le dense réseau de la défense anti-aérienne des forces armées syriennes. Ce fut l’opération Orchard. La cible était un centre de recherches en agronomie que Tel-Aviv et son allié US ont transformé en réacteur nucléaire…

Le 31 janvier 2013, Israël mène une autre opération aérienne contre l’armée syrienne pour sauver des factions rebelles en difficulté près de Damas. Le 28 avril de la même année, des avions de combat israéliens détruisent un important centre de recherche sur les armements près de Damas. Début mai, d’autres raids israéliens interviennent dans ce qui s’apparente à un appui aérien tactique à certaines unités rebelles dans lesquelles se trouvaient des conseillers militaires israéliens. Mais le bombardement le plus violent fut celui du 5 mai 2013 dans lesquel les avions israéliens et probablement des missiles de croisière US ciblèrent le mont Cassioun à Damas. L’une des bombes utilisés au cours de ce raid n’était pas conventionnelle puisque son effet provoqua un séisme à Damas et ses environs. La magnitude de cette secousse a été  évalué à 3.6 sur l’échelle ouverte de Richter.

%d blogueurs aiment cette page :