Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

La Russie – actuelle deuxième productrice de pétrole – négocierait l’achat de 500 000 barils/jour à…Téhéran! Soit la modique somme de 1.5 milliards de Dollars/mois! Autant dire que les USA, l’Europe et les pays qui assoiffent l’Iran depuis des années; ne voient pas ces négociations d’un très bon oeil.

Mais que peuvent-ils bien dire? L’AIEA vient de confirmer que Téhéran rempli toutes les conditions stipulées dans l’accord de Genève. Cependant, un porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a déclaré mercredi que l’échange pourrait générer des sanctions contre les parties impliquées dans un tel accord. Washington s’attend à ce que l’affaire rapportée augmenterait les exportations de pétrole de l’Iran, qui ont été réduites de plus de moitié à environ 1 million de barils par jour.

Mais ce n’est pas tout, l’Iran peut donc reprendre ses livraisons à la Chine, le Japon, l’Inde… De quoi renflouer les caisses.

Je pense que certains doivent broyer du noir, du côté de Tel-Aviv.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :