Actualités Conflits Géopolitique Géostratégie Sommaire

Genève II: l’américain Robert Ford, chef de facto de l’opposition syrienne…

L’ambassadeur US en Syrie, Robert Stephen Ford, est devenu de facto le guide de l’opposition syrienne à l’étranger et conséquemment, la délégation officielle syrienne présente est actuellement en train d’essayer de négocier directement avec le « protagoniste américain ».

Pro-sioniste notoire, Ford s’est impliqué dès avant le début des évènements en Syrie dans des opérations de propagande et de noyautage en Syrie. Il s’est déplacé dans le fief des Frères musulmans syrien à Hama pour tenter d’y fomenter un soulèvement  et fourni de l’argent à des dizaines d’opposants islamistes. Il a également eu des rencontres avec des chefs de la rébellion sur le terrain avant de fuir la Syrie.

L’opposant Jarba, l’homme de paille de Ryad, n’arrive plus à faire la moindre initiative sans s’en référer à lui, y compris pour les affaires les plus futiles.

La presse néoconservatrice US s’acharne sur le « dictateur » Assad en l’accusant d’entraver les négociations. Qu’en est-il au juste? l’opposistion syrienne, et donc les USA, l’Otan, Israël, la Turquie et l’Arabie Saoudite ne veulent rien négocier d’autre qu’un départ d’Al-Assad du pouvoir. Cette « option » est rejetée par Damas pour lequel le Président Al-Assad ne partira pas sans élections formelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.