Stats

  • 6 617 559 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
26/02/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Guerre en Syrie: terrifié par l’EIIL, Erdogan cherche une voie de sortie…

Dans un développement notable de la situation militaire en Syrie, des brigades de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant (EIIL) ont engagé de très violents combats avec l’Armée turque dans les confins frontaliers entre les deux pays. Officiellement, le haut commandement des forces armées turques a reconnu la mort de trois militaires turcs dans ces combats. De source sûre, le bilan est un peu plus élevé avec onze soldats turcs tués au combat et deux autres portés disparus en une journée.

Bien qu’inévitable, la confrontation des brigades extrémistes de l’EIIL avec l’armée turque signe le premier choc de cette organisation surgie de nulle part s avec une armée de l’Otan. Outre la Syrie, ces brigades sont aussi en guerre contre l’armée irakienne sur son propre territoire et ont récemment exprimé leur volonté d’en découdre avec l’armée iranienne. Sur le terrain, les combattants d’EIIL sont parvenus à défaire l’armée syrienne libre, des organisations assez bien armées comme Ahrar Al-Sham  et la redoutable brigade islamiste d’Ennosra.

La menace d’EIIL commence à faire hésiter le Premier ministre turc Tayep Reçep Erdogan, l’un des plus fervents soutiens à la rébellion syrienne. Cette menace est d’autant plus prégnante que le mouvement des Talibans d’Afghanistan,  son clone du Pakistan, les mouvements de libération islamique d’Asie centrale et les mouvements clandestins au Turkestan Oriental (Xinjiang chinois)  viennent de reconnaître cette organisation en tant qu’Etat suzerain!

L’incendie se propage. Erdogan s’empresse de rencontrer les dirigeants iraniens à Téhéran pour suggérer une pause à Al-Assad. Une pause ou une trêve le temps de se prémunir contre l’EIIL, organisation que les services turcs n’ont pu noyauter. A l’heure où nous écrivons ces lignes le Président Syrien n’a pas répondu à la doléance du Premier ministre turc. Celui-ci tente alors de relancer l’affaire via un diplomate Russe. Réponse cinglante et laconique du Russe: ” Al-Assad est occupé…à enterrer ses soldats tués par ceux que vous avez armé!”

%d blogueurs aiment cette page :