Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Je n’ai pas l’intention de revenir sur l’affaire de la quenelle qui a secouée la France le mois dernier, mais je dois dire que je suis étonné  des proportions que prend le terme “antisémite”. Soyons objectif, il est présent depuis la seconde guerre mondiale; suspendu quelque par, comme l’épée de Damoclès, prêt à fondre sur le premier quidam venu qui aurait la malencontreuse idée de critiquer la religion juive, Israël, ou un film de Woody Allen. Certains se sont faits rappeler à l’ordre, d’autre ont reçu une tape sur les doigts, certains se sont pris l’appareil judiciaire dans la tronche; même si les faits n’étaient pas prouvés.

Le terme d'”antisémite” est le croque-mitaine qui vit sous le lit d’Israël. A la différence près, que c’est Israël qui le dirige, elle fait de lui ce qu’elle veut. Elle le sort pour un oui ou pour un non, peut importe qui est la cible. John Kerry vient d’en faire l’expérience. Tout est parti d’un discours du secrétaire d‘Etat américain (portant sur le possible boycott d’Israël par le reste du monde, en rapport avec les territoires occupés) lors d’une conférence sur la sécurité à Munich; où il a déclaré:

Pour Israël, les enjeux sont aussi énormément élevé. ”
Il y a une augmentation de la campagne de délégitimation qui a été mise en place. Les gens sont très sensibles à ça. Il faut parler de boycott et d’autres sortes de choses.

La réponse a été immédiate et virulente. Les responsables israéliens sont allés aussi loin que l’accusant d’approuver et ” amplifier ” ce qu’ils ont appelé des efforts ” antisémites ” d’imposer des sanctions à Israël par l’émission de l’avertissement. En gros, si personne ne parle de boycott, le boycott n’existe pas! Politique de l’autruche?

Le ministre de l’Economie Naftali Bennett a rejeté l’avertissement de Kerry et a déclaré: ” Nous attendons que nos amis, dans le monde, soient à nos côtés afin de faire face aux tentatives de boycott antisémites , pas pour les amplifier.”
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a également rejeté le commentaire de John Kerry en disant que “les tentatives d’imposer un boycott ” Israël ” ne pourront pas atteindre leur objectif.”

Le ministre des Affaires stratégiques Youval Steinitz, qui est un proche allié du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a déclaré: ” Ce que Kerry a dit est offensant, injuste et intolérable! Vous ne pouvez pas attendre d’Israël de négocier avec un pistolet sur la tempe“, a ajouté Steinitz.
Et, la présidente du parti Bayit Yehudi, Ayelet Shaked, a accusé Kerry de «tenter de jeter les bases d’ un boycott économique» contre Israël.

Voilà, tout est dit. Alors que l’Europe, des fonds de pensions européens et des universitaires US ont clairement voté pour un boycott économique, les USA continuent de faire des courbettes à Tel-Aviv. Quand même, sous-entendre que Kerry puisse participer à des actes antisémites! Lui qui -d’après le Département d’Etat américain – cumule trois décennies de soutien indéfectible à la sécurité et au bien-être d’Israël…Comme Valls, non?

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :