All current weapons systems are overrated and unfit for post modern warfare.

Ce n’était qu’une rumeur très limitée, voire une petite légende urbaine au sein des cadres « branchés » du Parti communiste chinois. Cependant, à l’académie des sciences militaires de Pékin, on commence à peine à évoquer ce sujet « sensible »: la Chine serait-elle en train de constituer dans le plus grand secret une seconde armée de l’ombre? Où bien s’agit-il d’une sorte de milice de défense civile utile en période d’urgence, de crise ou de catastrophe naturelle?

Mais une milice a t-elle vocation à se doter d’armes secrètes? D’avoir des escadrilles de drones de combat semi-autonomes supposés faire face aux nouveaux drones britanniques Taranis de BAE systems? Ou encore d’avoir les capacités à neutraliser les satellites en orbite en usant de trois technologies différentes dont une embarquée? N’est-ce pas des attributions exclusives de l’Armée Populaire de Libération, le nom officiel des forces armées chinoises? Certains estiment que la Chine est en train de connaitre sa révolution dans les affaires militaires.  L’ armée chinoise du futur est en gestation.

Comme les Etats-Unis et leurs très proches alliés, la Chine s’arme à une cadence accélérée. La construction d’un second porte-avions est devenue une priorité absolue pour Pékin. Washington s’en inquiète. surtout après la confirmation que les chinois ont en point de mire un troisième groupe aéronaval.

La production de missiles s’est multiplié par un facteur à deux chiffres. La constitution de cyber-bataillons pour la guerre électronique est en passe de constituer une armée dans l’armée; une pléthore de nouveaux avions et hélicoptères de combat sont en train de voir le jour; la modernisation des submersibles se poursuit à un rythme effréné…On touche à tout même si on manque de maîtrise, l’espionnage technologique bat son plein. Et c’est cela qui effraie le plus Washington.

Ce post n’a pas vocation à effrayer sur une prétendue menace jaune. Jusqu’à aujourd’hui, beaucoup de gens rient sous cape, voire méprisent la qualité de la technologie chinoise et oublient trop souvent que le monde change à une vitesse accélérée. La Chine d’aujourd’hui est la manufacture du monde. Une manufacture dont les dirigeants savent qu’elle est menacée et agissent en conséquence dans la plus pure tradition de la pensée stratégique chinoise. Cela donne à refléchir…

J-11B Cobra and PL-12 Missile Launch Chinese  plaaf operational active electronically scanned array (AESA) Chinese J-11B Flanker Fighter Jet Grey Radome pakistan paf missile bvr pl-10 pl-12pl-15 bvraam

9 thoughts on “Chine: une armée de l’ombre?

    1. Difficile d’y répondre mon cher Jean…Dificile. J’y reviendrai. Pour l’instant les Chinois sourient non stop (mais est-ce un sourire?) quand on leur pose la question.

      1. J’aime la réponse, je n’ai pas la chance d’avoir trop de chinois dans mon entourage, pour en juger. :D..une piste en échange, d’une autre ?

  1. Bonsoir,

    Je me permets de laisser une info ou deux que j’ai trouvées ici et là, mais dont je n’arrive pas à faire un article…Cela tombe bien que tu fasses cet article, cela m’évite de me faire des noeuds au cerveau.
    D’après le dernier rapport de l’IISS (le Think Tank anglais), la Chine est au deuxième rang en terme de dépenses militaires (112 milliards de dollars) le premier étant les USA avec 600 milliards. Cependant, la Chine est en tête dans la région Asie; elle devance l’Inde, et son budget est plus important que ceux du Japon, de Taïwan, de la Corée du Sud et du Vietnam réunis.

    Il faut aussi prendre en compte la superficie du territoire et la population. Mais bon, u Think Tank ne peut pas penser à tout…

    http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/english/news/20140206_06.html
    http://world.kbs.co.kr/french/news/news_In_detail.htm?No=42527&id=In

    Sur la NHK, il y a un article concernant des soucis avec le personnel des sous-marins nucléaires (US Navy hit by test cheating allegations), ainsi qu’un autre qui traite d’un incendie survenue sur un site d’enfouissement civil (?) (Fire forced evacuation at US nuclear repository). Cela moins d’un mois après le limogeage de 90 officiers affectés aux missiles balistiques.
    Je ne veux pas être alarmiste, mais je crois que je préfère Fukushima…

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :