Le mythe de l'énergie "verte" s'est transformé en une véritable crise énergétique durable

Stats

  • 7 331 147 Hits
29/01/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Accident nucléaire et ultra-libéralisme

Suite au tremblement de terre et à l’accident nucléaire de la centrale de Fukushima qui en découla, la Commission Européenne avait mis en œuvre des contrôles de radiation sur les produits alimentaires en provenance de Tokyo et de neuf autres préfectures. Ceci est la moindre des choses.

Mais voilà, rien ne doit perturber le libre échange des marchandises, et encore moins les flux d’argent. Donc, la même commission vient de déclarer qu’à partir du mois d’Avril de cette année, les inspections sur les produits alimentaires fabriqués à Tokyo et dans la préfecture de Kanagawa ne seraient plus nécessaires.

Vous vous dites que ce n’est pas si grave que ça en a l’air, puisque les maraîchers ne doivent pas être très nombreux dans la capitale nippone. Ce n’est pas faux, cependant, l’organe exécutif de l’Union Européenne ne s’arrête pas en si bon chemin; il déclare aussi que les inspections ne seront plus nécessaire pour les légumes et les produits de l’élevage de lieux autres que Fukushima. Sauf sur les champignons et pousses de bambou fabriqués dans les préfectures d’Akita et de Yamagata.

Bon, si on regarde de près une carte de la contamination des sols par les Césiums 134 et 137, on s’aperçoit que les préfectures de Kanagawa, de Yamagata, d’Akita et de Tokyo n’ont pas été les plus touchées. N’oublions pas que cette libéralisation ne touche que les produits alimentaires. Je connais quelqu’un qui pourrait vous parler de la contamination des produits manufacturés, du genre véhicules automobiles.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :