Actualités Conflits Géopolitique Géostratégie Sommaire

Ukraine: au lieu d’un dénouement, le début d’un scénario de guerre semblable à ceux des jeux vidéo

La situation en Ukraine est entré dans une phase cruciale avec la destitution du Président Viktor Ianoukovitch et le retour sur la scène politique de l’égérie de la révolution Orange, la richissime Julia (ou Iulia) Timoshenko, l’ex-Premier ministre. Le Parlement a décidé d’un scrutin présideniel fixé en mai 2014. La prise des bâtiments officiels par des milices armées néonazies et le lancement d’un commando visant à assassiner Ianukovitch ont contraint ce dernier à se réfugier dans l’Est du pays en dénonçant un coup d’Etat.

Les Etats-Unis, le Canada, la France, Israël, le Royaume Uni et la Pologne jubilent. Leur soutien aux insurgés n’a pas été vain. Mais la géopolitique de la région est un peu plus comlexe pour que ce dénouement en soit vraiment un. Les régions du Sud et de l’Est de l’Ukraine envisagent de se séparer de l’Ouest du pays en cas d’adhésion à l’Union européenne.

Plus de 3000 députés des régions méridionale et orientale de l’Ukraine ainsi que ceux de la République de Crimée et de Sébastopol se sont réunis à Kharkov pour discuter de l’avenir du pays dans ces conditions. « L’opposition n’a pas accompli les conditions des accords sur le règlement de la crise en Ukraine du 21 février, et les décisions de la Verkhovna Rada prises ces derniers jours provoquent des doutes sur leur caractère légitime et le libre choix de ceux qui ont voté ». C’est pas ces termes que les les participants du congrès des députés et des représentants des pouvoirs du sud-est de l’Ukraine ont qualifié ce qui s’est passe dans le pays après l’Accord entre la Présidence et l’opposition.

Moscou serait irrité contre la Pologne, cette « Turquie de l’Europe » (par analogie au rôle néfaste de la Turquie dans les affaires du Moyen-Orient). Les polonais auraient-ils oublié les bases de la géopolitique régionale et ses constantes historiques? La Russie n’abandonnera pas la Crimée une seconde fois, quitte à se lancer dans une nouvelle guerre.

L’Ukraine est de facto divisée en deux, voire trois blocs. Les fascistes de l’Ouest soutenus par Washington et ses alliés, commencent à revendiquer une Grande Ukraine qu’ils libéreront par les armes…Sur les cartes qu’ils sont en train d’élaborer figurent des …villes russes situés au delà des frontières orientales ukrainiennes. Tout un programme!

Une guerre civile est-elle possible en ukraine? si c’est le cas, on va vers un scénario similaire à celui d’un jeu vidéo comme Battlefield…A moins que la réalité est en passe de dépasser la fiction!

Publicités

4 Replies to “Ukraine: au lieu d’un dénouement, le début d’un scénario de guerre semblable à ceux des jeux vidéo

  1. @gdronni oui mais sa c’était y’a longtemps et puis l’un n’empêche pas l’autre… depuis de l’eau à couler sous les ponts ! et des animosités se sont clairement développé ! enfin il me semble… bah poutine a été mis une fois de plus au pied du mur voyons sa réaction.

  2. @ Mustapha : Poutine n’a jamais apprecier ianoukovitch, il avait fait des supers affaires de gaz avec timoshenko !

    sinon j’aimerais savoir d’ou l’auteur de ce blog tres bon tire les infos suivantes :

    « L’Ukraine est de facto divisée en deux, voire trois blocs. Les fascistes de l’Ouest soutenus par Washington et ses alliés, commencent à revendiquer une Grande Ukraine qu’ils libéreront par les armes…Sur les cartes qu’ils sont en train d’élaborer figurent des …villes russes situés au delà des frontières orientales ukrainiennes. Tout un programme! »

    d’avance, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.