Stats

  • 6 177 082 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
28/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Ukraine: escalade militaire en Crimée

Suite à l’appel à l’aide du nouveau Premier Ministre de Crimée, Sergiï Aksionov:

«Prenant en compte ma responsabilité pour la vie et la sécurité des citoyens, je demande au président russe Vladimir Poutine d’aider à assurer la paix et le calme sur le territoire de Crimée »

Des mouvements de troupes (russes?) ont été rapportées. Notamment un convoi de transports de troupe et de camions vendredi soir sur la route entre Sebastopol et Simféropol. Simféropol étant le théâtre d’un déploiement de soldats n’ayant aucuns signes distinctifs et qui patrouillent dans le centre-ville; mais on rapporte aussi que des mitrailleuses ont été installées de manière à pouvoir défendre le bâtiment du Parlement.

La zone de l’aéroport est aussi concernée par cette démonstration de forces. Des dizaines d’avions-cargo militaires auraient atterris dans un aéroport militaire près de Simféropol. La Russie a – dans le cadre de son inspection militaire – aurait assuré des transports aériens en début de semaine depuis une base aérienne près de Moscou, dont notamment le transport de forces spéciales aéroportées pour la ville d’Anapa, au bord de la Mer Noire. Six hélicoptères de transport « Mil MI-8 » auraient également été envoyés sur le secteur en crise.

Le Ministre des affaires étrangères ukrainien a convoqué (Jeudi dernier) le chargé d’affaires russe Andreï Vorobiev, pour lui rappeler que la Russie était garante de son intégrité territoriale et demander que les militaires de la flotte de la mer Noire « s’abstiennent de tout mouvement en dehors du périmètre où ils sont cantonnés ». De son côté, Alexandre Tourtchinov, président ukrainien par intérim, a lancé un appel devant le Parlement à Kiev : « Je m’adresse aux dirigeants militaires de la flotte de la mer Noire : tous les militaires doivent rester sur le territoire prévu par les accords. Tout mouvement de troupe armé sera considéré comme une agression militaire ».

Cependant, le Premier ministre Arseni Iatseniouk a affirmé samedi que l’Ukraine avait refusé de répondre par la force à la provocation russe. Répondre par la force? Quelle force? La « Grande Muette » n’a jamais aussi bien porté son nom. Qui, parmi vous, a entendu la voix de l’armée durant les manifestations de Kiev? Vous me direz que ce n’est pas son rôle, certes, mais elle était néanmoins absente des débats. A ce propos, le secrétaire général de l’OTAN avait déclaré, le 23 Février:

I commend the statement of the Ukrainian army that it will in no way intervene in the political crisis. It is important that this continues to be the case.

De plus, face à l’armada russe basée à Sebastopol, l’Ukraine peut seulement espérer lui opposer son unique frégate U130 Hetman Sahaydachniy, son seul sous-marin de classe Foxtrot U01 Zaporizhzhia (que l’on doit entendre évoluer à des kilomètres à la ronde) et ses trois ou autre corvettes datant de la période soviétique ».

Les dirigeants ukrainien devraient faire attention à leurs déclarations. Si l’Occident lui a donné un coup de main pour renverser le gouvernement pro-russe de Ianoukovitch, ce même Occident réfléchira à deux fois avant de s’engager dans une guerre ouverte contre la Russie.

%d blogueurs aiment cette page :