Stats

  • 6 717 622 Hits
17/04/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Ukraine: déceptions occidentales et accord sino-russe

Samedi dernier, la Pologne poussait des cris d’orfraie et en appelait à l’OTAN. C’était la blague du jour. Bon, depuis Samedi, l’organisation Nord-Atlantiste n’a pas beaucoup fait parler d’elle.

Mais aujourd’hui, on prend les mêmes et on recommence. La Pologne a encore haussé le ton, et, par l’intermédiaire de son président – Bronislaw Komorowski – en appelle à…l’Union-Européenne!

Au moment où il s’agit d’empêcher une montée (des tensions) en Ukraine, l’UE devrait être capable d’adopter une position plus ferme sur la perspective de sanctions économiques et politiques. La Pologne devrait présenter une telle position lors du Conseil européen.

Ah! L’UE capable d’être plus ferme? Bienvenue dans le monde réel, Mr Komorowski. L’Europe n’a aucuns moyens d’être ferme; mis à part pour “sauver” ses membres de la faillite.

Autre moyen que l’Occident a mis en place pour punir le Kremlin, la chute de la Bourse de Moscou (-10.79% pour le Micex (Moscow Interbank Currency Exchange) et -12.01% pour le RTS (Russian Trading System)), problème, les autres places boursières plongent à leur tour; -3.44% pour Francfort, -2.66% pour Paris, -1.46% pour Londres…Et pour l’instant, le Dow-Jones et le Nasdaq ne valent guère mieux.

Et enfin, le conseil de sécurité de l’ONU va se réunir – encore une fois – pour discuter de la situation en Ukraine. Mais, comme la Russie et Pékin ont les mêmes vues sur l’Ukraine, cette réunion est perdue d’avance.

Car, Sergueï Lavrov et Wang Yi ont souligné la large concordance de vues de la Russie et de la Chine sur la situation dans ce pays et autour, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. Cependant, Pékin reste vague sur le sujet. Et ceci est compréhensible, face aux velléités d’indépendance du Xinjiang, le gouvernement chinois ne peut pas trop se permettre d’afficher sa satisfaction.

Comme on le voit, la Russie et la Chine se rapprochent de plus en plus; et ce, au fur et à mesure que l’Occident fait tout pour contrer leurs montée en puissance. On ne verra sûrement jamais d’alliance entre l’Ours et le Panda – leurs histoires communes les en empêche – mais il est des  concordances qui ont plus de poids que les alliances…

%d blogueurs aiment cette page :