Stats

  • 6 618 994 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
27/02/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Le chaos libyen vu de Corée du Nord…

L’extradition en Libye d’un des derniers fils rescapés du Colonel Gaddafi n’a étonné personne. Bien au contraire, on se demandait non sans une certaine incompréhension pourquoi le Niger n’a pas vendu Saad Gaddafi beaucoup plutôt. La réponse est assez prosaïque et a une relation avec les avoirs personnels que l’homme a pu entreposer dans une banque du pays. La décision de procéder au transfert de certains avoirs vers un autre pays  a du motiver Niamey à écouter les “conseils très avisés” de Paris.

Le retour des partisans du Colonel Gaddafi sur le devant de la scène libyenne, leur succès militaires, notamment dans le sud de la Libye et le retour des drapeaux verts dans certaines localités ont amené l’Otan à dépêcher une force dans la plus grande discrétion. Les drones US et les compagnies de mercenaires aussi. En vain pour l’instant.

La prise de contrôle partielle par les loyalistes de l’ancien régime de l’important port pétrolier d’Al-Sadra en Cyrénaïque a été l’action de trop. Alertées par l’Otan, les autorités de Tripoli, dépassées, ont menacé de bombarder un tanker battant pavillon Nord-Coréen en train de se ravitailler en pétrole brut sur site.

Deux jours auparavant deux tankers battant pavillon Sud-Coréen et un autre arborant le pavillon du Honduras ont pu s’approvisionner sans problème au niveau du même terminal. En réalité cela fait des mois que les “miliciens” vendent au vu et au su de tout le monde le pétrole libyen. Cependant la venue d’un navire de la lointaine Corée du Nord n’est pas fortuite. Il y a eu contacts au préalable. On comprends la panique de l’Otan.

La Libye ne contrôle plus ses sites de production de brut. Encore moins ses terminaux pétroliers. Une aubaine pour le marché noir du pétrole dont des centaines de démarcheurs n’ont pas attendu la chute de l’ex-guide libyen pour commencer leur juteux business. Les Nord-Coréens qui éprouvent des difficultés à s’approvisionner clandestinement auprès de la Birmanie depuis la mise en place dans ce pays d’un agent de la CIA semblent prospecter très loin. La Libye est un choix logique: c’est un véritable Eldorado du marché noir de l’or noir…Sous la barbe et le nez des grandes multinationales US, européennes et chinoises.

La Corée du Nord possédait une ambassade à Tripoli. Mais les évènements en Libye et le caractère inamical du nouveau pouvoir l’ont amené à examiner la possibilité d’un redéploiement diplomatique ailleurs. Tunis et Le Caire exclus d’office, où Pyong Yong va t-il relocaliser cette ambassade? A Alger…Malgré les relations économiques étroites qu’entretient l’Algérie avec Séoul,  la Corée du Nord semble n’avoir aucun autre choix possible que de rouvrir son ambassade dans le plus grand pays du Maghreb.

%d blogueurs aiment cette page :