Stats

  • 6 715 263 Hits
16/04/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

La Russie a contribué à un changement de paradigme en relations internationales selon Assad

Après trois ans d'une guerre terrible imposée par Tel-Aviv, Washington et Ryad, non seulement l'armée syrienne tient toujours mais arrive à organiser de vastes opérations sur trois fronts distincts. L'assistance Russe y est pour beaucoup. Non sans périls puisque par dépit, l'empire s'est retourné contre l'ours russe en tentant d'incendier sa demeure en fomentant les évènements d'Ukraine avec l'aide de néonazis manipulés comme ils l'ont fait avec les islamistes ailleurs. Cette posture a changé la face des relations internationales. Le président syrien Bachar el-Assad a affirmé mardi que la Russie, fidèle alliée de Damas, avait rétabli l’équilibre dans les relations internationales. Recevant une délégation parlementaire russe, M. Assad a déclaré que “la Russie avait rétabli l’équilibre dans les relations internationales, après de longues années d’hégémonie” des Etats-Unis, qualifiant le rôle de Moscou d’”essentiel et vital”
Après trois ans d’une guerre terrible imposée par Tel-Aviv, Washington et Ryad, non seulement l’armée syrienne tient toujours mais arrive à organiser de vastes opérations sur trois fronts distincts. L’assistance Russe y est pour beaucoup. Non sans périls puisque par dépit, l’empire s’est retourné contre l’ours russe en tentant d’incendier sa demeure en fomentant les évènements d’Ukraine avec l’aide de néonazis manipulés comme ils l’ont fait avec les islamistes ailleurs. Cette posture a changé la face des relations internationales. Le Président syrien Bashar Al-Assad a affirmé mardi que la Russie, fidèle alliée de Damas, avait rétabli l’équilibre dans les relations internationales. “la Russie avait rétabli l’équilibre dans les relations internationales, après de longues années d’hégémonie” des Etats-Unis”. La guerre en Syrie a débouché sur un changement de paradigme en relations internationales. D’où la rage des oligarchies politico-financières contrôlant ce que l’on appelle communément l’Occident…(Photo: des soldats et un Chilka d’une sous-unité de défense anti-aérienne attachée auprès d’un régiment blindé de l’armée syrienne, fêtant la reprise d’une localité des mains des rebelles dans le gouvernorat de Homs)
%d blogueurs aiment cette page :