Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Nié par les Etats-Unis au Pakistan, au Yémen et en Somalie malgré des faits probants et évidents, le programme secret d’assassinats à l’aide de drones de combat s’est récemment étendu au Sud de la Libye et plus précisément à la province de Kufra frontalière avec l’Egypte, le Tchad et le Soudan. C’est ainsi qu’un drone fort probablement US a ciblé un véhicule civil dans la localité d’Al-Jawf la semaine dernière, tuant deux personnes identifiées par des surnoms mais que l’on puisse savoir quelle était leurs fonctions ou positions.

L’activité des drones américains en Libye est en nette hausse depuis quelques mois. Pratiquement la plupart des villes et les sites pétroliers libyens sont survolées par des drones de reconnaissance US. Récemment, des hommes armés ont attaqué une caserne près de Benghazi (Cyrénaïque) après avoir eu des informations sur une présence éventuelle des Delta Forces US à l’intérieur du site. Par ailleurs, les forces spéciales US ont pris d’assaut un tanker arborant illégalement un drapeau de la Corée du Nord emportant une cargaison de pétrole du marché noir libyen, supposément dans les eaux internationales près de Chypre, alors que l’opération s’est bien déroulée dans les eaux territoriales libyennes.

En plus des drones, des forces spéciales US opèrent à l’intérieur de la Libye avec ou sans l’aval des autorités libyennes. D’après des sources anonymes au sein de l’Otan, le programme de drones US en Afrique du Nord serait entravé par la forte activité des stations Radar et les systèmes d’interception électronique appartenant à l’armée algérienne, sur le qui-vive sur ses frontières avec la Libye depuis la propagation du chaos en Libye et l’installation d’un maquis terroriste en Tunisie occidentale.

La situation politique en Algérie, marquée par une lutte à mort entre deux factions pour le pouvoir, a connu une nouvelle orientation avec la tentative d’une des deux parties à allumer un ou plusieurs foyers de tension à l’intérieur du pays pour menacer la partie rivale d’une “révolution colorée”, suscitant ainsi un intérêt accru de certaines chancelleries.

La Libye est de facto un territoire où sévissent l’anarchie politique et un chaos sécuritaire offrant un environnement idéal à la mise en application du programme de drones US. Cet environnement est étendu vers le Sud puisque des bases secrètes de drones existent au Niger et l’accès au Sahara central n’est plus un tabou pour une certaine école au sein du Pentagone.

L’avenir géostratégique de la région comprise entre le Sahara central et le Sahel dépendra pour une grande part de la stabilité de l’Algérie et des rapports d’influence et de rivalité entre Washington et Paris dans la zone. Ce n’est pas pour rien que le ministre Russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov ait évoqué lors d’une escale en Tunisie, une montée des menaces contre l’Algérie…

4 thoughts on “Le programme secret des frappes de drones s’étend à la Libye méridionale

  1. Salutations, Dr Fu Manchu!

    En parlant de Libye, j’avais lu une info ce matin et elle m’avait paru quelque peu étrange, j’en ai eu confirmation ce soir et cela me laisse sur ma faim.

    C’est à propos du Tanker nord-coréen qui avait fait le plein de brut en Libye, au nez et à la barbe du gouvernement. Il me semblait bien que ce même pétrolier avait été arraisonné à sa sortie du port par la marine libyenne.

    Et bien, ce week-end, il a été pris d’assaut par les forces spéciales américaines…dans les eaux internationales! C’est moi qui ai raté un épisode ou il y a eu un tour de passe-passe?

    “Department officials issued a statement on Monday. They said a special unit conducted the operation in international waters in the Mediterranean Sea…”

    http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/english/news/20140318_04.html

    1. Les informations en provenance de Libye sont à prendre avec caution. Tout est faux. Un embargo médiatique pour cacher au monde la catastrophe qui s’y déroule…

      Amitiés!

      1. C’est ce qu’ils appellent “apporter la démocratie” et c’est fait en notre nom:

        Après les bombes les réformes du FMI

        http://thalasolidaire.over-blog.com/article-lybie-_point-de-vue-l-otan-et-ensuite-le-fmi-et-la-bataille-de-bani-walid_syrte-ne-semble-pas-enc-84565499.html

        EXTRAIT :

        En plus de l’or noir, les multinationales européennes et étasuniennes visent l’or blanc libyen :

        l’immense réserve d’eau fossile de la nappe nubienne (estimée à 150mille km3), qui s’étend sous la Libye, l’Egypte, le Soudan et le Tchad. Les possibilités de développement qu’elle offre ont été démontrées par la Libye, qui a construit un réseau d’aqueducs de 4mille Kms de long (qui a coûté 25 milliards de dollars) pour transporter l’eau, extraite en profondeur par 1.300 puits dans le désert, jusqu’aux villes côtières (Benghazi ayant été une des premières servies) et à l’oasis de Khufrah, en fertilisant les terres désertiques. Ce n’est pas un hasard si, en juillet, l’OTAN a bombardé l’aqueduc et détruit la fabrique, près de Brega, qui produisait les conduites nécessaires aux réparations.

        C’est sur ces réserves hydriques, en perspective plus précieuses encore que les pétrolifères, que veulent mettre la main -à travers les privatisations promues par le FMI- les multinationales de l’eau, surtout françaises (Suez, Veolia et autres) qui contrôlent presque la moitié du marché mondial de l’eau privatisée. Et pour réparer l’aqueduc et les infrastructures, les multinationales étasuniennes comme Kellogg Brown & Root, spécialisées dans la reconstruction de ce que les bombes USA/OTAN détruisent, sont prêtes à s’en occuper : en Irak et Afghanistan elles ont reçu en deux années des contrats d’un montant d’environ 10 milliards de dollars.

      2. Je me doute bien que les infos concernant la Libye (et l’Afrique du Nord en général) sont à prendre à la légère, mais là, on atteint des sommets. La mondialisation concentrée sur un tanker:

        “De son côté, la Corée du Nord avait déclaré n’avoir aucun lien avec ce tanker. Selon elle, il s’agissait en fait d’un navire égyptien et elle aurait simplement signé un contrat en février pour lui permettre de battre pavillon nord-coréen. Pyongyang explique qu’il a annulé le contrat avec la compagnie égyptienne après le récent incident.

        Par ailleurs, d’après des médias locaux se référant à la police chypriote, trois personnes auraient été arrêtées, dont deux seraient des ressortissants israéliens, pour avoir mené les négociations en vue d’acheter le pétrole contenu dans le pétrolier.”
        http://world.kbs.co.kr/french/news/news_In_detail.htm?No=42993&id=In

        Deux seraient des ressortissants israéliens venus négocier le pétrole? Vite, qu’attend l’Occident pour mettre un embargo sur Tel-Aviv?

        A oui, j’allais oublier, les marins egypto-israélo-nordcoréens auraient chargé la quantité (énorme) suivante de pétrole…238 barils! Soit il manque des zéros, soit ils ont chargés le tanker à l’aide d’une louche.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :