Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150

Statistics

  • 7 981 069 Views

29/05/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Le programme secret des frappes de drones s’étend à la Libye méridionale

Nié par les Etats-Unis au Pakistan, au Yémen et en Somalie malgré des faits probants et évidents, le programme secret d’assassinats à l’aide de drones de combat s’est récemment étendu au Sud de la Libye et plus précisément à la province de Kufra frontalière avec l’Egypte, le Tchad et le Soudan. C’est ainsi qu’un drone fort probablement US a ciblé un véhicule civil dans la localité d’Al-Jawf la semaine dernière, tuant deux personnes identifiées par des surnoms mais que l’on puisse savoir quelle était leurs fonctions ou positions.

L’activité des drones américains en Libye est en nette hausse depuis quelques mois. Pratiquement la plupart des villes et les sites pétroliers libyens sont survolées par des drones de reconnaissance US. Récemment, des hommes armés ont attaqué une caserne près de Benghazi (Cyrénaïque) après avoir eu des informations sur une présence éventuelle des Delta Forces US à l’intérieur du site. Par ailleurs, les forces spéciales US ont pris d’assaut un tanker arborant illégalement un drapeau de la Corée du Nord emportant une cargaison de pétrole du marché noir libyen, supposément dans les eaux internationales près de Chypre, alors que l’opération s’est bien déroulée dans les eaux territoriales libyennes.

En plus des drones, des forces spéciales US opèrent à l’intérieur de la Libye avec ou sans l’aval des autorités libyennes. D’après des sources anonymes au sein de l’Otan, le programme de drones US en Afrique du Nord serait entravé par la forte activité des stations Radar et les systèmes d’interception électronique appartenant à l’armée algérienne, sur le qui-vive sur ses frontières avec la Libye depuis la propagation du chaos en Libye et l’installation d’un maquis terroriste en Tunisie occidentale.

La situation politique en Algérie, marquée par une lutte à mort entre deux factions pour le pouvoir, a connu une nouvelle orientation avec la tentative d’une des deux parties à allumer un ou plusieurs foyers de tension à l’intérieur du pays pour menacer la partie rivale d’une “révolution colorée”, suscitant ainsi un intérêt accru de certaines chancelleries.

La Libye est de facto un territoire où sévissent l’anarchie politique et un chaos sécuritaire offrant un environnement idéal à la mise en application du programme de drones US. Cet environnement est étendu vers le Sud puisque des bases secrètes de drones existent au Niger et l’accès au Sahara central n’est plus un tabou pour une certaine école au sein du Pentagone.

L’avenir géostratégique de la région comprise entre le Sahara central et le Sahel dépendra pour une grande part de la stabilité de l’Algérie et des rapports d’influence et de rivalité entre Washington et Paris dans la zone. Ce n’est pas pour rien que le ministre Russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov ait évoqué lors d’une escale en Tunisie, une montée des menaces contre l’Algérie…

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :