Le mythe de l'énergie "verte" s'est transformé en une véritable crise énergétique durable

Stats

  • 7 331 131 Hits
29/01/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Echec général du plan de guerre israélien: Tel-Aviv menace de déclencher une guerre mondiale, 100 ans après 1914

 

Selon le journal israélien Haaretz (la Terre), l’inamovible Premier ministre et dictateur de facto d’Israël Benjamin Netanjahu et son ministre de la guerre, Moshe Ayalon ont ordonné, mercredi 19 mars 2014, la poursuite des efforts intensifs en vue de frappes éventuelles sur les infrastructures nucléaires et celle des industries de défense iranienne au courant de l’année. En réalité, Tel-Aviv n’agira jamais seul mais tentera de pousser le puissant allié US à une guerre dont l’étendue cette fois risque d’englober des régions bien au delà du Moyen-Orient.

Se considérant comme un dictateur Romain en temps de péril, Benjamin Netanyahu n’avait cessé d’affirmer qu’il estimait inefficace l’accord temporaire conclu entre l’Iran et le groupe 5+1 sur le nucléaire que Washington et Tel-Aviv veulent voire étendre aux technologies de missile.

Pour les dirigeants israéliens dont le plan de guerre au Moyen-Orient entamé dès le début des années 90 avant d’être étendu à l’ensemble du monde musulman après 2001 vient de connaître un épilogue désastreux suite à une interférence Russe, aucun Accord ou autre Traité ne pourrait empêcher l’Iran d’acquérir l’arme atomique. Ce que Téhéran nie avec force, considérant l’arme nucléaire comme une abomination d’un point de vue moral et religieux.

L’armée israélienne dont 70 % des effectifs sont massés face au Liban et à la Syrie se prépare depuis plus de deux ans à une guerre régionale avec le Hezbollah Libanais, la République Islamique d’Iran et la Syrie. Cette dernière étant considérée comme le maillon faible de l’alliance. En parallèle, Tel-Aviv tente par tous les moyens de rallumer et d’aviver la guerre froide entre Washington et Moscou.

L’activisme des Etats-Unis, induit en grande partie par les lobbies sionistes,  contre la Russie et la Chine s’est nettement accru depuis qu’un analyste de la NSA (National Security Agency) américaine a livré à Moscou et à Pékin des plans secrets US prévoyant une guerre sans limites (multi-spectrale) contre les deux puissances. Les provocations US sont devenues tellement grossières et cavalière qu’elles ont obligé Moscou à se rapprocher de Pékin.

“Après moi, le déluge!” telle semble être la devise adoptée par Tel-Aviv depuis quelques temps. L’establishment corrompu US n’a plus rien à perdre car la dette publique des Etats-Unis a atteint un point de non retour que les falsifications des données macro-économiques n’arrivent plus à maquiller. Les puissances de l’argent, paranoïaques et fascinées par les cultes ésotériques et autres pratiques occultes, ont décidé que 2014, année du centenaire du déclenchement de la première guerre mondiale, pourrait servir à nourrir la stratégie de la terreur et de la peur auprès des populations en cherchant à déclencher un nouveau conflit mondial.

Le Golan, le Dniepr, la Péninsule Coréenne et la Mer de Chine Orientale sont autant de points chauds susceptibles de déboucher à tout moment sur un conflit d’envergure mondiale.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :