Stats

  • 6 614 007 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
25/02/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Les magiciens n’existent pas! Ce ne sont que des illusionnistes. Les ficelles qu’ils utilisent pour nous leurrer sont souvent les mêmes. La première d’entre elles, et la plus importante, consiste à détourner le regard du public. Car de la vision nait la compréhension. La seconde a trait au rythme. Soit vous gardez une vitesse constante, soit vous accélérez, mais vous devez éviter de casser le rythme; il participe à l’ambiance générale, et surtout, il endort le public. Dernière ficelle, l’illusionniste doit – de temps en temps – reporter l’attention du public sur le tour qu’il est en train de faire; condition indispensable si il veut être applaudit ensuite.

Vous vous demandez où je veux en venir? Houdini est mort depuis presque un siècle mais il a laissé un héritage que certains se sont empressés de capter. Les fils spirituels de ce célèbre illusionniste se nomment Obama, Hollande, Merckel…

Eux aussi se croient magiciens, et pour arriver à leurs fins, ils ont su s’entourer d’une belle assistance: les médias. Reprenons depuis le début. L’Ukraine et la partition de la Crimée. En voilà un bel exemple de détournement de regard. Certes, le rattachement de la péninsule à la Russie peut sembler scabreux, amis au fond où est le problème? Par exemple quel est l’intérêt pour l’Europe à accueillir Kiev en son sein? Protéger les gazoducs? Mettre un autre pays à genoux, économiquement parlant? Installer des missiles plus prés de Moscou? Profiter des gisements en Mer Noire? Désolé, mais je ne vois pas ce qui pourrait faire en sorte que l’Ukraine doive impérativement intégrer l’UE.

D’ailleurs, depuis que Vladimir Poutine a pris le destin d’une partie de l’Ukraine entre ses mains, on assiste à une réponse molle de l’Occident. Cela va de la “menace” de ne pas livrer le matériel commandé (militaire, en général), à l’interdiction de territoire pour des fonctionnaires de troisième zone – j’entends par là, que si l’Occident avait voulu frapper un grand coup, il aurait pu restreindre les déplacements du PDG de Gazprom; mais on ne tue pas la poule aux oeufs d’or… Tout ceci tient du rythme; à chaque jour ses nouvelles déclarations, ses nouvelles sanctions, ses nouvelles réunions de crise.

Il y a aussi, pour finir de reporter l’attention des peuples, le road movie du Boeing disparu. Un jour en Malaisie, le lendemain en Chine, puis aux Maldives, pour finir au large de l’Australie. Mais dans l’ensemble, aucun gouvernement n’a l’air de s’en inquiéter.

Bref, entre la Crimée et le Boeing qui joue les filles de l’air, les médias ont trouvé de quoi nous faire regarder ailleurs. Dans le même temps, lequel d’entre vous – chers lecteurs – a lu un article traitant du Moyen-Orient dans la presse officielle? Peut-être un entre-filet parlant du bombardement du Golan par Tsahal? Ou alors un article à charge sur Téhéran et son industrie nucléaire? Mais sur la Syrie? Rien! Et sur ce qui se passe en Turquie? Pas grand chose. Et en Amérique du Sud? Idem…

Cependant, je constate que vous êtes de plus en plus nombreux à consulter ce blog, ce qui prouve que les ficelles qu’utilise l’Occident deviennent de plus en plus grosses.

%d blogueurs aiment cette page :