Officiellement et selon la pensée dominante, l’apparition d’une épidémie de virus d’Ebola en Afrique occidentale est un phénomène spontané. C’est pourtant l’une des plus graves épidémies hémorragique jamais enregistrées à en croire le Dr Keiji Fukuda, le directeur adjoint de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). M. Fukuda est d’accord avec nous pour affirmer que « cette partie de l’Afrique de l’Ouest n’a jamais connu d’Ebola auparavant… » et que la pathologie se propage sur une large zone géographique. 

Plus inquiétant est le taux de mortalité de cette épidémie: sur les 157 cas « suspects » recensés jusque là, principalement en Guinée, il y a eu 101 décès!  Un taux de mortalité qui correspond au critère idéal d’une arme biologique telle que rêvée par certaines officines. Et quel est le continent idéal pour y effectuer un essai en nature? L’Afrique! Mais ne nous y précipitons pas.

Votre serviteur n’est pas en Afrique. Il est actuellement bloqué en Asie dans une zone de conflit. Mais où la guérilla locale tire à vue sur les …équipes chargées des campagnes de vaccination anti-polio. Ces dernières sont accusées d’être à la solde de la CIA et de propager des vecteurs pathologiques sous couvert de vaccination. Cela semble relever de la paranoïa juqu’à ce qu’un officiel de l’OMS vous parle sans sourciller le moins du monde de projets de collecte de virus ordonné par des multinationales n’ayant rien à voir avec les pharmaceutiques et n’hésitant pas à recourir aux services de sociétés de sécurité privées à cet effet. C’est ainsi que plusieurs souches de virus ont été collectées pour y être envoyés au CDC (Center for Disease Control) d’Atlanta aux Etats-Unis. On sait à travers diverses indications plus ou moins vraisemblables que l’industrie de défense US travaille d’arrache-pied pour trouver le virus idéal. Le thème des zombies atteints d’une forme de rage ne relève pas du fantasme et sa propagation  dans la culture populaire est loin d’être fortuite.

On se rappelle aussi des manipulations et du battage médiatique souvent mensonger et orienté  entourant les virus de la grippe chaque année. Mais depuis quelques années, de nouvelles souches de virus apparaissent en Asie et plus particulièrement en Chine. Le PC Chinois évoque depuis une guerre biologique ponctuelle, silencieuse et limitée.

Le virus d’Ebola est assez connu dans la région des grands lacs en Afrique australe. Or le voilà qui réapparait en Afrique de l’Ouest dans une zone assez densément peuplée et jouxtant d’autres zones (Sahel, Afrique du Nord) à haut potentiel de propagation. Est-ce une guerre biologique de diversion? Vu le désarroi de l’empire, ça peut-être tout à fait possible dans le cadre d’une extension du domaine de la lutte. Mais dans ce cas, c’est un comportement suicidaire et nihiliste dont personne n’en sortira indemne. Pas même ses commanditaires.

Publicités

2 commentaires

  1. « Le plus gros problème de cette épidémie, indique encore MSF, ici en Guinée, c’est l’étendue du nombre des lieux où l’on trouve des cas. Ca va de Nzérékoré à Conakry. Je dois avouer qu’on n’a jamais vu ça sur aucune épidémie jusqu’à présent ».

    épandage ???

    Est-ce une guerre biologique de diversion? non c’est une guerre biologique envers la populace du monde tout simplement…

    Réduction de la population mondiale d ‘après Bill Gates
    http://www.youtube.com/watch?v=s3-m8DQ_lxg

    Mais dans ce cas, c’est un comportement suicidaire et nihiliste dont personne n’en sortira indemne.
    Les élites dirigeantes (les vrais) se serrerons toujours la main…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.