Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Comme nous l’avons déjà annoncé ici, les Etats-Unis ont multiplié par un facteur égal à 15 leurs livraisons d’armes aux différents groupes rebelles en Syrie via trois intermédiaires proches des gouvernements de quatre pays. Ces livraisons ne concernent pas seulement des missiles antichar Raytheon BGM 71 TOW mais également-et c’est nouveau!- des missiles antichar FGM 148 Javelin, des mortiers, des fusils d’assaut, des mitrailleuses, des véhicules blindés de type M113, des fusils de précision comme le CheyTac intervention en possession des forces spéciales turques et jordaniennes, des munitions à calibre adaptée, des systèmes de vision nocturne, des systèmes de communication cryptés  et fort probablement des missiles Sol-Air pour démentir les récentes déclarations du Président syrien Al-Assad, pour qui, la situation en Syrie est arrivée à un tournant stratégique en faveur de son gouvernement.

Très mauvais joueur et puéril, Washington a tenu à répondre à Al-Assad. Plus pour rassurer les princes saoudiens paranoïaques et les dirigeants israéliens moroses que pour asséner une quelconque vérité.  Là on frise le ridicule. La Maison Blanche estime donc que non, Al-Assad n’a pas le dessus et que les Etats-Unis lui livreront une guerre d’usure. 

Ainsi donc, la première puissance militaire de la planète veut changer de vocation stratégique: du concept Fear and Awe appliqué en Irak en 2003, voici que les Etats-Unis s’initient à la guerre d’usure asymétrique comme l’ont fait les pays Arabes contre Israël jusqu’en 1989. Quel retournement de situation!

Une super-puissance évoquant une guerre d’usure contre un pays du tiers-monde. Voilà qui mérite de figurer en haut des bizarreries géostratégiques. Ce que Washington élude de divulguer par contre est que cette guerre d’usure est dirigée aussi bien contre la Chine, l’Iran, la Russie et tout pays susceptible de suivre sa politique propre.

Le pendant géostratégique de la guerre en Syrie s’est manifesté en Ukraine où Moscou et Washington sont désormais engagés dans une bataille pour l’Europe. Pas seulement l’Europe orientale mais toute l’Eurasie. A noter l’effacement total des pays d’Europe de l’Ouest, totalement aliénés. Les américains poussent au crime. Les bâtiments militaires de l’ancienne armée ukrainienne sont devenus des QG de la CIA et des différents services du renseignement militaire US. Kiev a délégué l’ordre public à des compagnies de sécurité privées américaines et israéliennes. Inédit en Europe. Mais l’Ukraine sert de modèle à de futurs cas de figure dans l’ancien continent.

Washington est enragé. Cela ne fait plus l’ombre d’un doute. Une observation objective des faits le prouve aisément. L’effondrement de leur image et de leur influence dans un monde de plus en plus usé par le triple mensonge permanent et les faux-semblants semblent faire paniquer l’oligarchie restreinte aux commandes à Washington et leurs alliés financiers dans le monde pompeusement baptisé comme libre par la littérature sioniste. Le magicien d’Oz est nu. Ne subsiste que la rage. Et un impressionnant outil militaire capable de détruire une grande partie de la planète habitée.

Le jeu continue. Les pions sont bloqués. Stratégie d’usure. Dans la fameuse épopée antique de Gilgamesh, le pays décrivant aujourd’hui ce qui pourrait être la Syrie et le Liban y est déjà fameux par les guerres sans fin.

Inutile de revenir sur les combats légendaires autour de la Dniepr à travers l’histoire…

Finalement les rats ne seront jamais capables d’élévation d’esprit. En tentant d’imposer leurs valeurs de rats au reste du monde, ils ont fini par n’avoir que le chaos.

La partie continue!

6 thoughts on “C’est officiel, Washington a la rage!

  1. L”Europe est désarmée, à tous les sens du terme (a déjà d’ailleurs un pied dans la tombe).
    Toutes les pétromonarchies vont s’effondrer; qui leur fournit les armes ?
    Le un peu est en fait beaucoup, pour prendre la place.
    Comme l’Angleterre a pris la place de la France à la chute de Napoléon (c’est bien elle, qui, au final, a fait basculer le conflit); comme l’US a pris la place de l’Angleterre en 18 (en n’entrant qu’en 17, même année que les bolchéviques…) pour asseoir sa domination, pour un temps, à partir de 45 (en n’entrant qu’en 41..qu’en Pacifiques, en Europe qu’en 44, après que russes et allemands se soient bien tapés dessus ).
    C’est curieux de systématiquement intervenir, quand les forces de chacun sont affaiblies…Si ce n’est pour prendre la place du calife.
    L’orgueil et l’arrogance de Napoléon l’ont tuées, comme il tue tout être humain, pour qui sait s’en servir.
    On ne change pas une paire aussi forte; et faiblesse de la nature humaine.

  2. On comprend bien là que la stratégie US est étrangement suicidaire.
    Qui viendra au secours des US quand il sera sur le point de sombrer…

    1. La vieille Europe, pour ne pas perdre pied.
      Et peut-être aussi (un peu) Israël.
      Voir même quelques pétromonarchies, mais il serait plus probable qu’elles s’allient avec le vainqueur.

      Quant à moi, je ne lèverai pas le petit doigt…

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :