Stats

  • 7 082 472 Hits
29/09/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Sans le “lâche” Rassmussen, l’OTAN se montrera peut-être plus sérieuse…

Dans la continuité du fameux ” il y a quelque chose de pourri au Royaume du Danemark” …Cet article de RIAN: 

Le président de Russie Vladimir Poutine a exprimé l’espoir que le nouveau Secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, ex-Premier ministre norvégien, se montrera plus digne à ce poste que l’ex-Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen.

Quand il était chef du gouvernement danois, Rasmussen a enregistré secrètement et a rendu ensuite public son entretien avec le président de Russie. Cette histoire a suscité un vif intérêt des participants à la Ligne directe du 17 avril avec Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine a dit après la Ligne directe dans une interview accordée à la télévision russe qu’il fallait sans doute normaliser les relations avec l’OTAN mais que cela dépendrait de l’alliance et du nouveau Secrétaire général.

Il serait insensé d’améliorer les rapports avec le Secrétaire Rasmussen : est-il seulement possible de le faire, d’autant plus en s’entretenant au niveau le plus élevé avec un homme qui méprise les normes étiques et morales élémentaires ?

A en juger d’après les propos de Vladimir Poutine, Jens Stoltenberg convient beaucoup mieux que Rasmussen pour améliorer les relations. Il fait l’impression d’un « homme sérieux », a dit Poutine.

« Nous avons de très bons rapports, y compris personnels. C’est un homme très sérieux et responsable. Voyons voir comment nos relations évoluent après sa nomination à ce poste.

A mon avis, il n’existe rien qui empêchera la normalisation et une coopération efficace. »

L’état des relations entre l’OTAN et Moscou ne dépendra sans doute pas de Stoltenberg, tout comme il ne dépendait pas de Rasmussen. Ce sont les Etats-Unis, principal bailleur de fonds de l’alliance, qui donnent le ton de l’OTAN.

Cependant, le nouveau Secrétaire général peut influer sur l’ambiance, du moins dans son département. Le département de presse de l’alliance déniait jusqu’au 21 avril l’enregistrement de l’entretien de leur chef avec Vladimir Poutine, qualifiant ces informations d’« absurdes ».

Il a fallu évoquer de multiples témoignages de la presse danoise et d’autres participants directs au « comportement inhabituel » du Premier ministre danois pour que l’OTAN et les adjoints de Rasmussen reconnaissent l’enregistrement. Le journaliste danois Christopher Guldbrandsen, auteur du documentaire « Fogh bag facaden », a raconté qu’il avait accroché lui-même un micro au revers de veston du Premier ministre danois. Ensuite, Rasmussen s’est rendu à la rencontre avec le président de Russie. Leur entretien a été « enregistré et utilisé dans le film », a avoué Guldbrandsen. C’est en fait un spot publicitaire du chef du gouvernement danois.

C’est de la même manière que Rasmussen a enregistré pour ce film des entretiens avec le président français Jacques Chirac, le Premier ministre britannique Tony Blair, le chancelier allemand Gerhard Schroeder et encore une dizaine qui n’en étaient pas informés.

Il existe des règles tacites pour les entretiens au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement. Se doter d’un micro et enregistrer son collègue pour publier ensuite l’enregistrement est considéré dans le cercle des leaders mondiaux comme une lâcheté. Or, parmi les simples gens également, ce sont le plus souvent des intrigants qui emploient de telles méthodes. 

RIAN

Titre modifié par la rédaction de Strategika51

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :