Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Une délégation du Conseil de la Fédération de Russie menée par sa présidente, Mme Valentina Matvienko, a débarqué à Alger où elle a eu une série de consultations avec la chambre haute du Parlement Algérien, officiellement pour renforcer les relations entre les institutions des deux pays.

Un Mémorandum d’entente et de coopération a été signé entre les présidents des chambres hautes des deux pays en cette occasion. D’après des indiscrétions, les russes ont longuement évoqué avec les algériens la situation en Ukraine et les enjeux réels entourant cette crise montée de toutes pièces.

Officiellement Alger n’a pris aucune position publique concernant l’Ukraine mais soutient pleinement Moscou qui a fait preuve d’une maîtrise de soi et d’une réelle connaissance en matière de stratégie face aux plans machiavéliques de déstabilisation de l’Europe orientale.

Des officiels algériens ont été écartés de ces entretiens car certains d’entre-eux n’ont pas hésité à afficher un peu trop ostensiblement leur soutien au ” retour intégral de l’Ukraine dans le giron de la Maison Russie”…

L’Algérie maintient pour le moment son ambassade en Ukraine avec laquelle elle entretenait,  jusqu’au dernier putsch ayant débouché sur la crise actuelle,  de relations de coopération militaire.

4 thoughts on “Visite d’une délégation parlementaire russe à Alger

  1. Bonsoir!

    En parlant d’Algérie, je tiens à annoncer une info passée – quasi – sous silence: M Brahimi a jeté l’éponge.

    http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/english/news/20140514_12.html

    Pour ceux qui ne le connaissent pas, il était le lien entre l’ONU et la Syrie, le tampon qui se prenait tous les coups lorsque l’ASL se prenait des vestes sur le terrain…enfin, bref, un pushing ball humain.

    Certains diront que sa mission n’est pas une référence, et que son objectif est loin d’être atteint…C’est leur droit. Moi je vois un homme qui a fait son possible, contre vent et marée – l’ONU veut la chute de Bashar al-Assad ainsi que la Ligue Arabe, sans même parler des différents régionaux, ni d’Israël. C’est un échec, certes, mais à l’impossible nul n’est tenu.

  2. La Russie a supporte la guerre d independance de l Algerie du debut jusqu a la fin en 1962 sans demande de retour de l ascenseur. En plus elle a continue a aider et supporter l Algerie jusqu a present. Cependant est ce que ces bonnes relations d amities et d interets communs peuvet etre proteges a long terme, surtout apres le depart du President Abdelaziz Boutefika? Difficile a repondre a cette question vue la cupidite grandissante de beaucoup de membres du gouvernement algerien actuel. Une culture de recherche de privileges individuels financiers de beaucoup de responsables algeriens pourraient mettre cette relation en danger. Rien ne garanti que certains responsables algeriens du gouvernement actuel ne sont pas prets a brader les interets de l Algerie pour des interets peronnels.Nous avons assister les bras croises a la vente de l industrie de la siderurgie a Mittal des Indes, Lafarge aux Francais, les mines et l electronique aux egyptiens et au Qatari. La gestion des ports et l assemblage automobile aux Quataris . La construction du Parc El Dounia aux Qataris, le metro et Tramway a la France et a l Espagne. Et le plus grave Youcef Yousfi qui continue a brader les ressources naturelles du pays aux interets financiers etrangers. Le professuer americain d origine algerien dans un panel d economiste Allemands en baviere le mois dernier a clairement mis en evidence l emprisonnement du developpement economique de l Algerie entre les mains des capitaux transnationaux

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :