Stats

  • 6 228 997 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
23/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Ce qu’il ne faut pas faire pour que les mercenaires fassent leur boulot…

Par mercenaires, j’entends Boko Haram, bien sûr.

Car, pour une organisation qui se veut anti-Occident, la réponse qu’elle vient de donner au monde entier – suite à sa récente mise à l’index – est d’avoir attaqué un camp de travailleurs chinois au Cameroun! Je rappelle à tout hasard que Boko Haram veut dire « L’éducation Occidentale est un pêché »…

Si vous lisez cet article et que vous êtes convaincu que cette organisation est ce qu’elle dit être; à savoir une secte plus ou moins calquée sur les Talibans; alors cette attaque vous semblera normale. Par contre, si vous pensez que Boko Haram  est piloté par l’Occident afin de déstabiliser un peu plus cette région ainsi que pour « bouter » l’ennemi chinois hors d’Afrique, alors vous conviendrez que pour amener ces terroristes à faire leur boulot, il faut dépenser pas mal d’énergie.

Rappelons quand même que John Kerry, himself, s’est déplacé au Nigeria afin de parler en tête à tête avec le président nigérian. Suite à cette conversation, Goodluck Jonathan a accepté l’aide des USA, de la Grande-Bretagne, de la France et d’Israël afin de lutter contre cet ennemi de longue date. Après quoi, le Star-System s’est lui aussi fendu d’une participation en organisant des concerts et autres rassemblements, allant jusqu’à réunir deux anciennes Premières Dames de France sur le même lieu (les mauvaises langues vont jusqu’à dire que si les organisateurs avaient réuni les conquêtes de François Hollande, la scène aurait été trop petite…mais ce sont certainement des mauvaises langues…loin de moi de telles pensées…). Et aujourd’hui, pour clore définitivement le débat, une réunion extraordinaire a été organisée à Paris en présence du président François Hollande, de Goodluck Jonathan, du président du Niger, Mahamadou Issoufou, du président du Bénin, Thomas Boni Yayi, de celui du Tchad Idriss Deby, ainsi que du président camerounais Paul Biya; sans oublier les représentants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l’Union Européenne.

La synthèse de cette réunion, on la doit au président camerounais: « Nous sommes ici pour déclarer la guerre à Boko Haram (…) » Et il semblerait que cela soit chose faite.

Le plan adopté par le sommet prévoit la coordination du renseignement, l’échange d’informations, le pilotage central des moyens, la surveillance des frontières, une présence militaire autour du lac Tchad et une capacité d’intervention en cas de danger. Dixit F. Hollande.

Mais rassurez-vous, il a ajouté:

Il n’est pas besoin pour la France de déployer des unités militaires, elles sont présentes dans la région…

Sans commentaires…

%d blogueurs aiment cette page :