Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150
05/07/2022

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

La réponse du berger à la bergère…

Cette semaine a vu la Chine et la Russie conduire un exercice naval grandeur nature en mer de Chine de l’Est. Cet entrainement était basé sur la lutte anti-pirates, mais il comprenait aussi des exercices d’identifications aériennes, de défenses aériennes et d’assauts navals. Pour avoir une idée des forces en présence, je vous recommande d’aller voir les photos ici.

Dans le même temps, les Forces d’Auto-Défense (l’armée japonaise) avaient décidé de conduire des exercices de renseignement et de surveillance dans le même secteur. Pour cela, quoi de mieux que d’utiliser des avions, et plus particulièrement des P-3 Orion. Cependant, ce qui devait arriver arriva, et à trop vouloir espionner les japonais ont bien failli se brûler les ailes.

Les pilotes de l’avion de reconnaissance ont eu la surprise – sinon la frayeur – de voir apparaître, à moins de cinquante mètres d’eux, un SU-27 aux couleurs de l’armée chinoise (PLA). Une heure plus tard, un autre chasseur (le même?) est venu à moins de trente mètres du P-3 Orion.

Bien entendu, les deux pays se condamnent mutuellement. Pour Tokyo, les chinois n’ont pas le droit d’escorter un de leur avion, surtout s’il est armé de missiles; quant à Pékin, ils accusent le Japon d’espionnage, et leur demandent de les laisser faire leurs exercices navals en paix.

Je vous concède que cette info n’est pas primordiale. Mais elle est symptomatique de la lutte entre l’Occident et l’alliance Russo-chinoise.
Autre exemple de cette lutte, la seizième escadre de la flotte navale chinoise vient de faire escale…au Nigeria, pour une visite de quatre jours. Cette flotte comprend environ 660 hommes répartis sur des frégates lance-missiles Luoyang, des frégates de guidage (de missiles) Yancheng à peine sortie du chantier naval, et un navire de ravitaillement.

Le commandant de la flotte – le premier capitaine Li Pengcheng – a déclaré que la visite permettrait d’améliorer les relations entre les deux marines ainsi qu’entre les deux pays. Il a ajouté que la flotte effectuait un voyage de paix, d’amitié et de coopération, avec la promesse solennelle de la Chine de sauvegarder la paix mondiale et la promotion de l’amitié avec le Nigeria.

Lors de la visite, la flotte chinoise devrait procéder à une série de programmes, y compris une réunion avec les officiers nigérians de haut niveau, et réaliser des échanges professionnels ainsi qu’un exercice conjoint.

Bref, si les USA, la Grande-Bretagne et la France sont maintenant présent au Nigeria, Pékin – avec cette escale – avance ses pions et prouve à certains pays d’Afrique qu’ils peuvent aussi être présent militairement…

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :