Stats

  • 6 706 498 Hits
12/04/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Après la Chine, l’Inde, un ministre français veut en finir avec le monopole des OS

Après le gouvernement  chinois qui y travaille de pied ferme et des sociétés en Inde, le ministre français du redressement productif, Arnaud de Montebourg vient de jeter un très gros pavé dans la mare qui a fait hérisser les cheveux de tout ce que compte la France comme valets, pions et esclaves du système néolibéral:  il veut que la France développe son propre OS ou système d’exploitation informatique. Levée de bouclier et sarcasmes. Comme d’habitude. Certains estiment que face à la mainmise d’Android de  Google ou de l’iOS d’Apple ou encore Windows de Microsoft, le ministre français n’a pas l’ombre d’une chance.

Mais est-ce vrai? Quelle sont les véritables raisons qui motivent les cris d’orfraie de l’establishment français, l’un des plus fermés et des plus oligarchiques au monde face à cette proposition?

L’indépendance technologique fait peur à ceux qui ont élaboré et mis au point des stratégies entières d’espionnage massif par le biais du monopole sur les technologies de la communication et de l’information.

Détrompez-vous, ce n’est pas parce que la France est un Etat totalement vassalisé et soumis qu’il échappera aux foudres de l’empire en cas de fronde subite ou l’apparition d’un Spartacus de l’âge numérique.

Or l’empire ne craint point les extrémismes ou les poussées de fièvre populistes sur lesquels il veille et encourage. Mais des innovations en dehors du monopole établi.

Pendant ce temps, les chinois eux ne perdent pas de temps en sarcasmes. Ils savent qu’il en va de leur survie. D’autant plus que le vent des révolutions colorées version 3.0 se dirige à grande vitesse vers l’Asie où les infrastructures technologiques sont autrement plus importantes que celles, plus que modestes, du monde Arabe.

%d blogueurs aiment cette page :