Stats

  • 6 354 459 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
29/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Toute société a les crimes qu’elle mérite

Alors qu’un suspect a été arrêté en France dans l’affaire de la tuerie du musée juif à Bruxelles, certains commencent à parler de « Merahisation ».

Pour rappel, voici l’itinéraire du suspect: Il est né et a grandi dans une banlieue du Nord de la France, quelques déboires avec la justice lui valurent des séjours en prison. Lors de son dernier séjour derrière les barreaux (dans le Sud de la France) il se radicalisa et à sa sortie, partit en Syrie s’entrainer aux maniements des armes (entre autres). C’est à son retour que tout s’accéléra.

Alors, dans ce contexte, la comparaison avec Mohamed Merah semble toute trouvée. Mais qui sont Mohamed Merah et le suspect?

Les fruits de la politique française. Voire internationale. Un Etat peut-il coloniser d’autres pays, et ne pas se soucier des descendants des colonisés qui se sont installés sur son territoire? Car c’est de ça qu’il s’agit. Il est beaucoup plus aisé, pour un gouvernement, de parquer ses immigrants dans des cités dortoirs et de laisser pourrir la situation; plutôt que d’essayer de les intégrer.

Je sais bien qu’une partie de la population ne veut pas entendre parler d’intégration; mais j’en connais une plus grande qui veut la sécurité, donc, la logique voudrait qu’en intégrant ces hommes et ces femmes la délinquance diminue, puisqu’ils ne seront plus obligé de se débrouiller par eux-même…

Oh, on a droit – une ou deux fois par an – à un reportage sur un jeune ou deux, issus d’un quartier défavorisé, et qui ont réussi leur vie. Facile! Je peux moi-même vous citer les noms de dizaines de « bons français » qui ont raté leur vie. A l’heure du flicage d’Internet, et des caméras de surveillance (pour lutter contre dangereux délinquants, mais qui sont à 95% placées dans les centre-ville et non dans les quartiers dits « chauds »!)la possibilité qu’un individu lambda puisse faire un appel au meurtre sur le Net, acheter des armes et massacrer quelques civils sans qu’aucune officine sécuritaire de la république ne bouge; cela me laisse…sceptique.

Le détail qui tue dans cette affaire, c’est que le suspect, qui a passé quelques mois en Syrie, a décidé à son retour, de s’en prendre à un symbole (et des êtres humains) juif. Si vraiment il voulait faire un carton, pourquoi ne pas aller faire un tour sur le plateau du Golan lorsqu’il était sur place? Cela aurait été plus simple, non?

Mais les choses ne sont pas comme elles devraient être. Si en Europe le suspect à le droit de tuer autant de juifs qu’il le veut, en revanche, il ne doit pas s’attaquer à Israël. Cela ferait mauvais effet. Car, suite à sa tuerie, des dispositions vont pouvoir être prises, et d’ici que Bashar al-Assad soit montré du doigt, il n’y a pas loin; après tout, si l’on en croit Laurent Fabius, le président syrien ne lutte pas contre les terroristes, il fait ami-ami avec eux.

Il ne faudrait pas non-plus sortir cet « attentat » de son contexte. Il a eu lieu quelques jours avant les élections européennes et la montée en puissance de l’extrême droite. Bon, soit les meurtres ont été mal récupérés par la presse et les gouvernements, soit c’était une coïncidence; mais cela n’a pas empêché le parlement européen de revêtir une couleur « Marine ».

Bref, tout ceci tient de la propagande de bas niveau. Comme celle qui a vu la libération d’un soldat américain, détenu depuis presque cinq ans en Afghanistan, et qui a été « échangé » contre cinq prisonniers Talibans. La question est: pourquoi maintenant? Les prisonniers de Guantanamo ont-ils purgé leur peine? Ce sont-ils aperçus qu’il leur manquait un soldat?
Et les libérés, vont-ils vraiment rester un an au Qatar? Il faudrait être saturé d’un rare espoir pour le croire. Pourquoi laisser en paix des chefs de guerre, alors qu’il y a plein théâtre d’opérations qui ont besoin de leur expérience…

%d blogueurs aiment cette page :