L’Etat Islamique en Irak et au Levant continue son avancée. Je devrai plutôt dire ses avancées. Car si la cible toute désignée des djihadistes semblait être Bagdad, pour l’instant cet objectif paraît avoir été remis à plus tard.

Par contre, d’après les médias officiels (AFP, AP…) les troupes intégristes ont pris un poste frontière entre l’Irak et la Syrie (Al-Qaïm); et toujours d’après ces mêmes médias, les combattants de l’EIIL en Syrie feraient route vers l’Est…

Il ne faudrait pas non plus être un grand stratège pour voir le plan qui se dessine petit à petit. Autre chose à noter, un peu avant la prise de contrôle de ce point de passage entre les deux pays, un combat aurait opposé des combattants de l’EIIL à ceux de l’Armée des adeptes de Nakshabandia (JRTN) à Hawija, dans la province de Kirkouk. Ces violences entre insurgés ont fait 17 morts.
Pour certains c’est le signe avant coureur d’un éclatement de cette coalition sunnite composée de différentes factions, un peu comme ce qui c’est passé en Syrie entre l’EIIL, l’ASL et autres. Mais pour certains observateurs cela tiendrait à des perspectives plus terre-à-terre: le contrôle de la manne pétrolière. Car n’oublions pas que si le Sud de l’Irak concentre la majeur partie des ressources pétrolières, le Nord n’est pas en reste; et la prise par la rébellion sunnite de la raffinerie de Baïdji pourrait changer la donne dans cette région. Voici un lien pour comprendre les enjeux économiques.

Il y a quand même nouveauté côté EIIL (enfin nouveauté n’est pas exactement le bon terme puisque les djihadistes opérant en Syrie utilisaient déjà cette arme): l’utilisation massive de la presse, notamment Internet, par le biais de film de propagande (façon propagande stalinienne, mais en plus sanglant). Pas étonnant, puisqu’il faut bien qu’ils assurent une publicité capable de générer des candidatures spontanées; mais il est à noter que c’est l’exacte opposé de la politique occidentale en matière de guerre, car depuis quelques mois/années, les conflits sont de moins en moins couverts par les médias (le Mali en est l’exemple le plus marquant)…

Publicités

2 commentaires

  1. « mais il est à noter que c’est l’exacte opposé de la politique occidentale en matière de guerre, car depuis quelques mois/années, les conflits sont de moins en moins couverts par les médias »

    C’est faux. C’est bien évidemment une guerre menée par l’occident US qui se veut discrète tant qu’elle n’a pas aboutie à la création d’un état islamique viable que l’on ne pourra plus contester ensuite.

    1. Je ne parle pas des responsables de cette guerre, je dis simplement que les guerres occidentales sont de moins en moins couvertes par les médias. Souvenez-vous des journalistes embeded lors de la première guerre du Golfe; ils sont où maintenant?

      Je ne dis pas que leur travail était primordial, à l’époque (il consistait à faire de la propagande – rappelez-vous des missiles Patriot au-dessus de Jérusalem); mais de nos jours…rien!

      De mémoire, la seule photo de la guerre menée par la France au Mali se limite à la photo d’un soldat couvert d’un foulard à tête de mort…J’ai vu mieux comme scoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.