Souvenez-vous de cette phrase de François Hollande qui accusait Bashar Al Assad de ne pas « combattre les extrémistes », mais de les « utiliser pour faire pression sur l’opposition modérée ». C’est une déclaration prise au hasard parmi des dizaines disponibles, sur le même ton, et venant de l’ensemble des dirigeants occidentaux. CesContinue Reading/Continuer à lire

Publicités