Stats

  • 6 172 932 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
27/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Où le lecteur occidental moyen risque de s’apercevoir que la Syrie et l’Iran sont les seuls pays à lutter contre les terroristes

Souvenez-vous de cette phrase de François Hollande qui accusait Bashar Al Assad de ne pas « combattre les extrémistes », mais de les « utiliser pour faire pression sur l’opposition modérée ». C’est une déclaration prise au hasard parmi des dizaines disponibles, sur le même ton, et venant de l’ensemble des dirigeants occidentaux.

Ces accusations sont apparues quelques temps avant la fameuse conférence dite de Genève II. A l’époque, l’Occident avait peur de ce qui pourrait ressortir de cette réunion; d’autant plus que ce même Occident avait, à l’époque, tout misé sur les djihadistes présent en Syrie pour renverser le régime avant la date butoir. En cela, les dirigeants occidentaux n’avaient pas lésiné sur les moyens, allant jusqu’à inviter al-Qaïda à la fête, moyennant un financement jamais atteint pour une telle guerre, et une logistique digne d’une armée nationale en campagne. Hélas, de son côté, Bashar al-Assad n’a pas joué le jeu occidental, et l’Armée Syrienne remporta victoires sur victoires, ce qui força l’Occident à rentrer dans sa grotte, la queue entre les jambes…

Mais voilà, depuis quelques mois – et la prise de Ramadi et d’une partie de l’Ouest de l’Irak – l’EIIL a décidé de faire bande à part, avec la bénédiction occidentale.

Petit souci: l’Occident ne bouge pas. Les USA ont bien envoyé quelques conseillers militaires; le premier ministre irakien reçoit un nombre incroyable de message lui donnant des conseils pour lutter contre les djihadistes (le contenu étant souvent le même: démission!); mais rien de bien utile…

Cependant, Bagdad compte deux alliés de poids dans cette lutte: Téhéran et Damas. Téhéran et Damas? Les deux nations qui sont censées (aux dires des MSM) concentrer ce qui se fait de pire en matière de terrorisme?
Les deux nations qui sont montrées du doigt depuis trois ans pour l’une, et des décennies pour l’autre, car à elles seules elles sont supposées être responsables de tous les attentats qui agitent le Moyen-Orient…

Pire que ça! Certains journalistes commencent à se poser des questions sur la véritable méchanceté de Bashar al-Assad et Hassan Rohani. Ils vont même jusqu’à mettre en doutes les déclarations des dirigeants occidentaux! Un comble! Manquerez plus que les lecteurs/auditeurs/téléspectateurs en fassent autant!

Mais je ne me fais pas de soucis, je me doute bien que l’Occident saura retourner ces interrogations à son avantage. En remplaçant Nouri al-Maliki (le premier ministre irakien) par un obscur politicien (ou pas, à ce stade-là cela n’a pas beaucoup d’importance) plus ou moins hostile aux chiites… Mais on peut aussi envisager quelques accidents malencontreux à la frontière irako-iranienne (où d’après certaines sources, plusieurs divisions seraient massées)…

%d blogueurs aiment cette page :