Des roquettes palestiniennes sont tombées près du vieux complexe nucléaire israélien de Dimona, abritant une centrale nucléaire et probablement l’un des douze dépôts d’ogives atomiques de réserve. Israël détiendrait selon les sources entre 120  et 450 ogives nucléaires actives.

« Trois roquettes M75 ont été lancées sur Dimona. Ces roquettes ont une portée d’environ 80km », ont annoncé les brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement palestinien Hamas.

Pour la première fois également, des combattants palestiniens tentent de sortir de la bande de Gaza, assiégée de toutes parts, y compris du côté de la mer, pour porter des coups sur les arrières des forces israéliennes en train de se masser à la frontière.

Publicités

2 commentaires

  1. Mais tout à fait…les palestiniens sont assez bêtes pour tirer quelques roquettes inoffensives, tout en sachant que ça donnera le prétexte à Tsahal d’annexer définitivement la bande de Gaza…
    Est-ce vraiment crédible…?

    1. Commentaire assez pertinent mais l’annexation de la bande de Gaza est totalement impossible aujourd’hui. L’état-major israélien le sait et n’a aucune marge à ce sujet.
      Le retrait israélien de la bande de Gaza décidé du temps où Ariel Sharon occupait le poste de Premier ministre a été forcé par la certitude que cette occupation était impossible à faire perdurer au delà d’un certain nombre d’années.

      Gaza est un cas particulier. Un cas d’école à étudier. C’est un petit territoire urbanisé et densément peuplé. Une prison. C’est un peu notre futur à tous.

      Pour les tirs de roquettes, les factions palestiniennes n’ont que ce vecteur. Elles se sont inspirées du Hezbollah libanais.

      Merci de votre intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.